Retour sur le site meilleurtaux.com

Septembre 2020

La France possède l’un des meilleurs débits Internet au monde

Connexions sur l'arrière d'un serveur internet.

Dans le récent classement mondial dressé par Cable, la France figure dans les cinquante pays où les performances de l’Internet sont particulièrement élevées. Cette constatation résulte des données recueillies lors de cette étude annuelle sur les débits moyens d’Internet dans plus de 200 pays à travers le monde, sur une période allant de juillet 2019 à juin 2020.

Les réserves du gisement de gaz naturel découvert par la Turquie sont estimées à 320 milliards de mètres cubes

Plan large sur plusieurs réservoirs de gaz naturel liquide en forme de sphère.

La Turquie déclare avoir réalisé une importante découverte de gisement de gaz naturel en mer noire à une distance de près de 100 miles marins au nord du pays.

La France a vu des points positifs en la chute de la consommation d’énergie au deuxième trimestre 2020

Père apprenant à son fils a utiliser un barbecue au gaz

La France a vu des points positifs en la chute de la consommation d’énergie au deuxième trimestre 2020. C’est du moins, ce que l’on pourrait retenir d’un récent rapport ministériel portant sur ce sujet. Celui qui a mis en exergue les différents éléments pointant dans cette direction comme la baisse de la facture énergétique ou la chute du niveau d’émission de CO2.

Les prix du gaz repartent à la hausse

Personne augmentant la température sur un theromstat

Les tarifs réglementés du gaz avaient fait l’objet d’une révision à la hausse de +1,3 % en août. Et ils poursuivront probablement une courbe ascendante au cours des prochains moins. Tel qu’annoncé par la Commission de régulation de l’énergie, leurs prix affichent une progression de +0,6 % depuis le début du mois de septembre. Dans les détails, la variation dépend de la nature de la consommation.

Un mécanisme de lissage

Concrètement, depuis le début du mois, les tarifs réglementés du gaz utilisé pour cuire les repas ont grimpé de +0,2 %. La hausse est de +0,7 % pour le gaz destiné à la production d’eau chaude.

Les ménages qui en font un double usage ont vu leur facture bondir de +0,4 %. Cette progression des tarifs s’inscrit dans le cadre d’un mécanisme de lissage étalé sur plusieurs mois. Le niveau le plus élevé devant être atteint en février 2021.

ImportantLa stratégie consiste à appliquer de légères hausses afin d’éviter une augmentation généralisée et insupportable pour les consommateurs.

En effet, les prix du gaz naturel se sont effondrés au plus fort de la crise sanitaire. Une situation exceptionnelle qui risque cependant d’entraîner une flambée des prix vers la fin de l’année.

Toutefois, il faut savoir que selon la loi Energie et Climat, les prix du gaz cesseront à terme d’être réglementés.

Vers l’arrêt de la réglementation des tarifs

Les contrats aux tarifs réglementés de vente ne sont d’ores et déjà plus disponibles en nouvelle souscription auprès de certains fournisseurs de gaz. Comme chez Engie depuis novembre 2019.

Les clients particuliers dont les tarifs sont déjà réglementés n’ont toutefois pas de soucis à se faire, leurs contrats demeureront valides jusqu’à la fin du premier semestre 2023.

D’ici là, plusieurs messages d’informations seront communiqués aux consommateurs pour qu’ils puissent se préparer à ce changement.

ImportantÀ partir du 1er juillet 2023, les tarifs du gaz chez Engie évolueront en fonction de la conjoncture du marché. Tous les tarifs migreront ainsi automatiquement vers des offres dites « de marché ».

Aussi, en cas de sortie volontaire d’un contrat aux tarifs réglementés de la part du client, il est aujourd’hui impossible de faire marche arrière. Le consommateur devra alors choisir une offre à prix de marché.

Envie de changer de fournisseur ? Il est recommandé de s’informer auprès du médiateur national de l’énergie. L’organisme met à la disposition du public un comparateur d’offres permettant de choisir la formule la plus adaptée en fonction des besoins de consommation des ménages.

Déjections animales et résidus agricoles aideront à réduire la consommation d’énergie et le taux d’émission de CO2 des Datacenter

Gros plan sur une salle de serveurs

Déjections animales et résidus agricoles contribueront désormais à la réduction de la consommation d’énergie et du taux d’émission de gaz carbonique des Datacenter dans l’Hexagone. C’est du moins, l’objectif que s’est fixé la jeune pousse française Datafarm en proposant des solutions d’hébergement de serveurs informatiques à sa clientèle cible, les startups.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs