Retour sur le site meilleurtaux.com

Prix du kWh gaz

Prix kwh gaz

Comme l’électricité, le gaz est massivement utilisé par les Français pour chauffer leur foyer, cuisiner et produire leur eau chaude sanitaire. Les particuliers soucieux de maîtriser leur budget énergétique auraient donc tout à gagner à mieux comprendre les mécanismes régissant le prix du kWh de gaz. Comme vous pouvez vous en douter, ce dernier varie substantiellement en fonction des offres et des fournisseurs.

Le prix du kWh est-il fixe ?

La réponse est non. Le prix d’un kWh de gaz dépend en grande partie de l’offre énergétique que vous choisirez. En septembre 2020, l’on distingue deux grandes catégories de contrat.

Les offres à tarif réglementé

Monopole historique de GDF Suez (Engie), le marché du gaz est ouvert à la concurrence depuis 2007. Engie demeure aujourd’hui le seul énergéticien autorisé à commercialiser des contrats à tarif réglementé (TRV), amenés à disparaître au 30 juin 2023. Depuis le 20 novembre 2019, il est d’ailleurs impossible pour les particuliers de souscrire à pareil contrat. Pour se fournir en gaz, ils doivent donc nécessairement se tourner vers l’une des nombreuses offres de marché aujourd’hui disponibles. Le tarif réglementé de vente du gaz est révisé tous les mois par la Commission de Régulation de l’Énergie et les pouvoirs publics.

Engie - Prix du kWh en fonction de la zone tarifaire et de la classe de consommation - Septembre 2020

 

Zone 1

Zone 2

Zone 3

Zone 4

Zone 5

Zone 6

Base

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

B0

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

0.0709 €

B1

0.0461 €

0.0469 €

0.0476 €

0.0483 €

0.0490 €

0.0497 €

B2i

0.0461 €

0.0469 €

0.0476 €

0.0483 €

0.0490 €

0.0497 €

Les offres de marché

À travers leurs offres de marché, les fournisseurs alternatifs ont aujourd’hui la possibilité de fixer librement le prix du kWh de gaz. Dans les faits, ce dernier est souvent indexé à la baisse sur celui proposé par Engie. Notons que depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, Engie propose également des offres au prix du marché.

L’on distingue généralement 3 grandes catégories d’offres de marché :

  • L’abonnement fixe : le prix du kWh de gaz reste fixe durant toute la durée du contrat.
  • L’abonnement à prix indexé : le prix du kWh de gaz est indexé à la baisse sur celui proposé par Engie et suit à ce titre les mêmes fluctuations mensuelles.
  • L’abonnement à prix ajustable : le prix du kWh de gaz peut être revu à la baisse à chaque anniversaire du contrat.

En raison de la situation de monopole historique d’Engie, beaucoup de Français restent mal informés sur la réalité du marché. Cette situation est regrettable.

ImportantEn faisant jouer la concurrence et en changeant de fournisseur de gaz, ils seraient en effet en mesure de réaliser des économies considérables. Il faut en effet savoir que la plupart des fournisseurs alternatifs proposent un prix au kWh inférieur à celui d’Engie.

La classe de consommation

En parallèle du type de contrat choisi, plusieurs autres critères impactent de façon directe le prix du kWh de gaz. C’est notamment le cas de la classe de consommation, déterminée en fonction de la consommation effective en gaz au cours de l’année.

L’on distingue aujourd’hui 4 grandes catégories de consommateurs :

  • La catégorie Base est réservée aux particuliers ne consommant pas plus de 1 000 kWh de gaz par an. Dans ce type de formule, le prix de l’abonnement est faible, mais celui du kWh de gaz est élevé.
  • La catégorie B0 est réservée aux foyers consommant entre 1 001 et 6 000 kWh de gaz par an. Dans ce type de formule, le gaz est le plus souvent utilisé pour l’eau chaude et non pour le chauffage.
  • La catégorie B1 est réservée aux foyers consommant entre 6 001 et 30 000 kWh de gaz par an. Dans ce type de formule, le gaz est le plus souvent utilisé pour l’eau chaude, la cuisson et le chauffage.
  • La catégorie B2i est réservée pour la petite chaufferie des copropriétés consommant entre 30 001 et 150 000 kWh de gaz par an.

À quoi correspondent les zones tarifaires ?

Alors que la classe de consommation permet d’attribuer un prix de kWh en fonction du profil du consommateur, les zones tarifaires permettent de déterminer un tarif en fonction du lieu de résidence du client. Ces zones tarifaires sont aujourd’hui au nombre de 6, la zone 1 étant la moins chère et la 6 la plus onéreuse. Ces différences de tarifs de gaz s’expliquent en grande partie par la difficulté de desservir en gaz certains territoires. Dans les zones difficiles d’accès, le consommateur vient indirectement financer les coûts supplémentaires supportés par le gestionnaire du réseau.

ImportantNotons que la zone tarifaire n’impacte qu’uniquement le prix du kWh de gaz pour les particuliers consommant plus de 6001 kWh par an. Elles n’ont aucune influence tarifaire pour les catégories de consommateurs Base et B0.

Changer de fournisseur de gaz, c’est facile !

En étudiant attentivement le marché, il sera très facile pour les particuliers soucieux d’alléger leurs dépenses de trouver une offre de fourniture de gaz plus avantageuse que celle à laquelle ils sont aujourd’hui rattachés. L’État français garantit en effet la réversibilité du passage d’un fournisseur de gaz à un autre.

Les particuliers ayant souscrit à un contrat chez Engie peuvent donc gratuitement résilier leur abonnement et faire jouer la concurrence pour trouver une offre plus attractive que ne l’est le tarif réglementé. Si tel est leur choix, ils auront également la possibilité de revenir sans frais ni pénalités vers le fournisseur historique.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs