Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Aujourd'hui

Demain

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Maitrisez votre budget

avec nos tarifs compétitifs

Je compare les meilleures offres !

Augmentation du prix de l’électricité : explications et prévisions 2024

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 25 janvier 2024 .
Temps de lecture : 12 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.

Augmentation électricité

Depuis 2006, le prix du kWh d’électricité a subi une augmentation cumulée de plus de 93 % en France. Le bouclier tarifaire du Gouvernement mis en place en 2021 a permis de limiter la hausse, mais n’a pas totalement bloqué le tarif du kWh qui grimpe un peu plus chaque année. Deux fois par an, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) se réunit pour proposer à l’État une mise à jour du tarif réglementé de vente de l’électricité (TRV). Après une augmentation à hauteur de 10 % au mois d’août 2023, une nouvelle hausse est à prévoir pour février 2024. Luc Rémont, le PDG d’EDF a d’ailleurs annoncé récemment que l’augmentation du TRV se porterait à 10 % pour l’année 2024. Pourquoi le prix de l’électricité augmente ? Quels sont les facteurs impliqués dans cette augmentation constante ? Comment limiter l’impact de la hausse des tarifs sur le montant des factures ? Meilleurtaux Énergie vous propose de faire le point

Je compare les fournisseurs d'énergie

Augmentation de l’électricité : l’essentiel à retenir

Vous vous interrogez sur l’augmentation du prix de l’électricité ? Quelle tendance est à redouter pour 2024 ? Quel est l’impact de ces hausses successives sur les facteurs ? Voici le point sur la situation :

  • Le 1er août 2023, le tarif du kWh de l’électricité a augmenté de 10 %
  • Sur l’année 2023, le prix de l’électricité a augmenté de 15 %
  • Cette hausse se traduit par une augmentation des factures d’environ 200 €/an (selon profil de consommation)
  • Le bouclier tarifaire qui a permis de limiter l’augmentation du prix de l’électricité est maintenu jusqu’en 2025
  • Une augmentation du prix de l’électricité de 10 % est prévue pour février 2024
  • Cela induirait une hausse de 170 € sur les dépenses annuelles en électricité

Vers une nouvelle augmentation de l’électricité en 2024 ?

L’information est sortie le 24 novembre 2023 lorsque le PDG d’EDF Luc Rémont a annoncé que l’augmentation de l’électricité serait limitée à 10 % pour février 2024. Cela confirme les prévisions du ministre de l’Économie Bruno Le Maire faites en septembre 2023. Le pourcentage exact d’augmentation du Tarif Réglementé EDF ne sera connu qu’en fin d’année 2023 ou début 2024.

Certains médias ont parlé d’une hausse comprise entre 10 et 20 %. C’est parce que la présidente de la CRE Emmanuelle Wargon a déclaré que l’augmentation du TRV serait de l’ordre de 10 à 20 % pour le début d’année 2024. Il s’agissait des premiers calculs réalisés par l’organisme qui conseille le Gouvernement à ce sujet. Les recommandations de la CRE ne sont pas toujours suivies à la lettre par l’État qui dispose du dernier mot en ce qui concerne le prix de l’électricité. Les pouvoirs publics peuvent ou non appliquer le tarif soumis par l’organisme indépendant.

Qui sera concerné par l’augmentation de l’électricité en 2024 ?

L’augmentation de l’électricité en 2024 concerne tous les consommateurs qui sont abonnés à une offre du tarif réglementé ou indexée sur celui-ci. Concrètement, si vous avez souscrit à une offre d’EDF au TRV ou d’un fournisseur alternatif indexée sur ce tarif, le tarif du kWh de votre contrat va augmenter en février 2024.

Si vous êtes client d’une offre à prix fixe, alors le prix du kWh restera inchangé jusqu’à la fin de la période définie par votre contrat. En revanche, vous subirez tout de même l’augmentation lors du renouvellement de votre contrat, ou du changement d’offre si vous décidez de ne pas renouveler.

Enfin, si votre contrat de fourniture d’électricité est indexé sur les prix du marché de gros, il est également à craindre que le tarif augmente. Ces contrats ne sont pas protégés par le bouclier tarifaire, ils subissent donc des hausses plus importantes et les tarifs sont en plus volatils.

À plus ou moins long terme, tous les consommateurs seront touchés par l’augmentation du prix de l’électricité.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Pourquoi l’électricité augmente ?

Depuis 2006, le prix de l’électricité a augmenté tous les ans. Le tarif réglementé de vente, mais aussi les taxes, ont subi une hausse constante. Trois projets d’envergure à l’échelle nationale sont impliqués dans la hausse régulière du prix de l’électricité :

  1. L’entretien du parc nucléaire d’EDF et la construction de nouvelles centrales pour faire face à la demande en énergie de plus en plus importante

  2. Le développement des énergies vertes avec la production solaire et l’éolien qui nécessitent de nombreux investissements

  3. La maintenance et le déploiement des réseaux de transport et de distribution.

Qu’est-ce qui influence le prix de l’électricité ?

Un très grand nombre de facteurs sont impliqués dans l’élaboration des prix de l’énergie. Pour l’électricité, les plus impactant sont :

  1. L’augmentation des charges d’EDF

En tant que principal producteur d’électricité en France et fournisseur historique, EDF est obligé d’investir pour entretenir son parc nucléaire. Les frais liés à la maintenance des centrales ne cessent d’augmenter et représentent des montants d’investissements astronomiques. L’arrêt des réacteurs pour leur entretien engendre des pertes importantes. Tout cela se répercute sur le consommateur final avec une hausse constante du tarif du kWh.

  • Les fluctuations du prix de l’électricité sur le marché de gros

Soumis à la dure loi de l’offre et de la demande, le prix de l’électricité sur le marché de gros en Europe a été chamboulé ces dernières années. Entre 2019 et 2023, il est passé de 30 €/MWh à plus de 200 €/MWh. Des pics à 743 €/MWh ont même été atteint, près de 25 fois le tarif de quelques années en arrière.

La reprise d’activité en sortie de crise sanitaire en 2021 a beaucoup influencé cette volatilité. En effet, après avoir tourné au ralenti, l’Europe a repris son activité et les besoins en électricité ont bondi. En même temps, les prix des combustibles qui permettent de produire l’électricité dans de nombreux pays européen (charbon, gaz, pétrole) ont suivi la tendance, entraînant une hausse importante du tarif du kWh.

La situation géopolitique avec le conflit en Ukraine a également joué un rôle important dans l’augmentation des prix de l’électricité. Outre les tensions, l’arrêt d’exportation de gaz russe en Europe a bouleversé le marché.

  • Le prix du carbone

Le marché du carbone permet d’échanger les droits d’émissions de gaz à effet de serre responsables des changements climatiques. Les entreprises et pays affichant de fortes émissions de CO2 doivent payer pour les nuisances sur le climat selon le principe du pollueur-payeur. L’objectif de l’instauration des quotas carbone est de décourager les plus gros pollueurs en les contraignant à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L’augmentation de la taxe carbone a une conséquence directe sur le prix de l’électricité en Europe puisqu’une partie de l’électricité utilisée sur le continent est produite à partir d’énergies fossiles.

Qui décide de l’augmentation de l’électricité ?

En France, le tarif réglementé de l’électricité est fixé par l’État. Ce sont les ministres de l’Économie et des Finances et celui de la Transition Écologique qui s’accordent pour déterminer le prix du kWh d’électricité au TRV. Ils s’appuient sur les recommandations d’un organisme indépendant : la Commission de Régulation de l’Énergie. Ces experts tiennent compte d’un très grand nombre de paramètres pour proposer au Gouvernement une révision du prix deux fois par an.

Depuis le début de la crise énergétique démarrée en 2021 avec la reprise d’activité après le Covid-19, l’État a mis en place un bouclier tarifaire qui va à l’encontre des recommandations de la CRE. L’organisme composé de spécialistes de l’énergie préconisait des hausses du prix de l’électricité qui n’ont pas été appliquées par le Gouvernement.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Quel est le prix de l’électricité en ce moment ?

Le prix de l’électricité dépend de l’offre à laquelle vous souscrivez. Le fournisseur historique EDF est le seul à pouvoir commercialiser l’électricité au tarif réglementé. Pour les particuliers, il est appelé tarif Bleu. En fonction de l’option tarifaire choisie, les prix du kWh et de l’abonnement varient.

EDF Tarif Bleu option base et heures creuses

Voici la grille tarifaire du tarif réglementé EDF à jour en janvier 2024:

Puissance du compteur Option Base Option heures pleines / heures creuses
Abonnement annuel TTC Prix du kWh TTC Abonnement annuel TTC Prix du kWh
Heures Pleines Heures Creuses
3 kVA 113,64 €/an 0,2276 €/kWh - - -
6 kVA 149,28 €/an 0,2276 €/kWh 154,2 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
9 kVA 187,56 €/an 0,2276 €/kWh 198,6 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
12 kVA 226,68 €/an 0,2276 €/kWh 239,64€/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
15 kVA 263,04 €/an 0,2276 €/kWh 278,88 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
18 kVA 299,04 €/an 0,2276 €/kWh 317,76 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
24 kVA 379,2 €/an 0,2276 €/kWh 399,36 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
30 kVA 447,48 €/an 0,2276 €/kWh 473,52 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh
36 kVA 535,92 €/an 0,2276 €/kWh 535,68 €/an 0,2460 €/kWh 0,1828 €/kWh

EDF Tempo

Également dépendante du tarif réglementé de vente, l’option Tempo se compose de 6 tarifs du kWh différents répartis en heures pleines heures creuses. Un code de 3 couleurs identifie les jours et indique le tarif de la journée. EDF prévient la veille quelle sera la couleur du lendemain. Plus complexe à appréhender, c’est une option du TRV qui permet lorsqu’elle est bien utilisée de réaliser des économies sur les factures d’électricité.

  • Jours bleus : 300 jours toute l’année avec un tarif beaucoup moins cher que l’option base ou heures creuses
  • Jours blancs : 43 jours toute l’année hors dimanche avec un tarif moins cher l’option base ou heures creuses
  • Jours rouges : 22 jours du 1er novembre au 31 mars hors week-end et jours fériés, tarif en heures pleines 3 fois plus cher que l’option base du TRV et tarif en heures creuses moins cher

Voici la grille tarifaire de l’offre EDF Tempo à jour en janvier 2024 :

Grille tarifaire Tempo (janvier 2024)
Puissance compteur (kVA) Abonnement annuel TTC (€/an) Prix du kWh TTC (€/kWh)
Bleu HC Bleu HP Blanc HC Blanc HP Rouge HC Rouge HP
6 153,60 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
9 192,00 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
12 231,48 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
15 267,60 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
18 303,48 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
30 457,56 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
36 531,36 0,1056 0,1369 0,1246 0,1654 0,1328 0,7324
Je compare les fournisseurs d'énergie

Quel aurait été la hausse de l’électricité sans bouclier tarifaire ?

Le bouclier tarifaire sur le tarif réglementé de l’électricité a permis de limiter l’augmentation du prix du kWh depuis 2021. Sans son instauration, le tarif de l’électricité aurait augmenté de 150 % par rapport à son niveau en 2006. Il a finalement augmenté de 93 % avec des hausses successives.

Le 1er août 2023, le TRV de l’électricité a augmenté de 10 % au lieu de 74,5 % comme l’aurait suggéré la Commission de Régulation de l’Énergie. Une telle augmentation aurait eu des conséquences sans précédent sur de nombreux ménages qui, même en faisant preuve de sobriété, auraient eu du mal à payer leurs factures.

Quelles solutions pour se protéger de l’augmentation du prix de l’électricité ?

Les hausses successives du prix de l’électricité ont un impact non négligeable sur la facture et réduisent le pouvoir d’achat des consommateurs. Quelques solutions sont envisageables pour ne pas trop subir la flambée des prix de l’énergie.

La sobriété

Plus que jamais, le meilleur moyen de se protéger de la hausse des prix de l’électricité reste de moins consommer. Des gestes mis en place au quotidien permettent d’efficacement réduire la consommation d’électricité et donc, d’endiguer les augmentations tarifaires. Il est par exemple recommandé de :

  • Ne pas chauffer son logement à plus de 19°C dans les pièces de vie
  • Baisser la température des chambres à 16°C
  • Se couvrir d’un pull et porter un pantalon à l’intérieur pour réduire le besoin de chauffage
  • Faire fonctionner les appareils électroménagers en mode éco
  • Débrancher tous les appareils électroniques lorsqu’ils ne sont pas utilisés (TV, ordinateur, imprimante, box internet…)

Rénovation énergétique

Avec quelques investissements, l’amélioration des performances énergétique d’un logement permet de considérablement réduire la consommation d’électricité. Ces travaux dépendent évidemment de la configuration du logement et des moyens, mais des aides financières sont disponibles pour accompagner les ménages les plus modestes. Quelques travaux efficaces sont par exemple :

  • L’isolation des murs, planchers et combles (par l’intérieur ou l’extérieur)
  • L’installation de double vitrage
  • Assurer une bonne ventilation du logement (VMC simple ou double flux)
  • Opter pour une pompe à chaleur et un chauffe-eau performant économe en énergie
  • Remplacer les radiateurs énergivores par des modèles basse consommation récents
  • Adopter un dispositif de chauffage alternatif (bois, granulés) pour éviter de chauffer uniquement à l’électricité
  • Installer un thermostat programmable
  • Poser des panneaux solaires photovoltaïques, thermiques ou les deux

Changer d’offre de fourniture d’énergie

Depuis son ouverture à la concurrence en 2007, le marché de l’énergie présente un très grand nombre d’offres de fourniture d’électricité. EDF n’est plus le seul fournisseur et il est désormais possible de souscrire aux offres concurrentes sans délai, préavis et sans frais. Si vous avez déjà signé chez un concurrent d’EDF, il est tout à fait possible de revenir chez le fournisseur historique dans les mêmes conditions. Les contrats de fourniture d’électricité sont sans engagement de durée et il est possible de résilier et changer à tout moment.

Le très grand nombre d’offres à disposition sur le marché complexifie le choix aux consommateurs. Difficile de s’y retrouver parmi les nombreuses dénominations et les variantes dans les formules proposées. 4 grands types d’offres se distinguent :

  • Les offres du tarif réglementé, commercialisées uniquement par EDF et protégées par le bouclier tarifaire. Il s’agit du type d’offre qui alimente la majorité des foyers en France.
  • Les offres indexées sur le TRV, proposées par les concurrents d’EDF, ces offres suivent l’évolution du tarif réglementé. Parfois moins chères, mais pas toujours, attention à bien comparer les prix.
  • Les offres à prix fixe, pour lesquelles le fournisseur s’engage à ne pas augmenter le tarif du kWh HT pour une durée déterminée. Le consommateur reste libre de changer d’offre à tout moment.
  • Les offres dont les prix sont fixés librement, parfois indexées sur les prix du marché de gros en Europe ou tout simplement sans règle de fixation des tarifs. Les prix sont volatils. Il convient d’être prudent avec ces offres qui peuvent paraître alléchantes, mais les tarifs peuvent s’envoler du jour au lendemain.
Je compare les fournisseurs d'énergie

Quelles aides pour lutter contre la nouvelle hausse du prix de l’électricité ?

Avec l’inflation qui touche les produits alimentaires, tous les indispensables du quotidien et l’augmentation du prix de l’électricité, les ménages les plus modestes se retrouvent en difficulté pour payer les factures.

Pour faire face à ces hausses successives des prix de l’énergie, l’État a mis en place plusieurs mesures pour aider les ménages les plus modestes à payer leurs factures, mais également entreprendre des rénovations énergétiques afin de rendre les logements plus performants et moins consommer d’électricité.

Voici les principales aides pour lutter contre l’augmentation des prix de l’électricité :

  1. Le chèque énergie

Destiné aux foyers les plus modestes, ce chèque énergie d’un montant compris entre 100 et 200 € peut être utilisé pour payer les factures (électricité, gaz…). Les logements chauffés au fioul ou au bois peuvent également bénéficier d’une aide supplémentaire de 200 €/an.

  1. Aides à la rénovation énergétique

Pour impliquer les particuliers dans la transition énergétique, l’État a mis en place plusieurs dispositifs d’aides financières. Pour la réalisation de travaux qui améliorent les performances énergétiques de leur logement (isolation, installation de panneaux solaires, d’une pompe à chaleur, remplacement d’un dispositif polluant…) les Français seront aidés. Le montant des aides varie selon les travaux réalisés et les revenus du foyer. MaPrimeRenov, les aides de l’Anah, Éco Prêt à Taux Zéro (Eco PTZ), TVA à taux réduit ou encore le CEE sont les plus courants, mais il est également possible d’obtenir des financements de la part de la région ou du département. Pour bénéficier des aides, les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel certifié RGE.

Augmentation électricité : comparer les offres d’électricité avec Meilleurtaux Énergie

Pour changer d’offre d’électricité, il est préférable d’étudier les différents contrats de tous les fournisseurs. Analyser et comparer les tarifs de chacun est particulièrement chronophage. Pour aider les particuliers à choisir un contrat de fourniture d’électricité qui leur correspond, Meilleurtaux Énergie a créé un comparateur en ligne. 100 % gratuit et sans engagement, cet outil tient compte de vos besoins et des caractéristiques de votre logement pour déterminer quelle sera l’offre la moins chère. En quelques clics, il vous permet de trouver le contrat de fourniture d’électricité qui engendre des économies sur vos factures. N’hésitez pas à l’essayer.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Questions fréquentes sur la hausse de l'électricité 

Quelle sera l’augmentation de l’électricité en 2024 ?

Le taux d’augmentation de l’électricité en 2024 n’a pas encore été acté. La révision du tarif réglementé a généralement lieu deux fois par an, en février et en août. L’augmentation du 1er février 2024 devrait se situer aux environs de 10% et le chiffre exact ne sera connu que quelques semaines avant la date.

Quand sera la prochaine augmentation de l’électricité ?

La prochaine augmentation de l’électricité aura lieu le 1er février 2024. La révision suivante du tarif réglementé devrait être le 1er août, mais il est difficile de se prononcer avec certitude sur l’évolution des prix de l’énergie d’ici-là.

EDF ou fournisseur alternatif pour éviter l’augmentation des prix de l’électricité ?

La réponse dépend des caractéristiques de votre logement et de vos habitudes de vie. EDF et le tarif réglementé sont redevenus particulièrement compétitifs grâce au bouclier tarifaire. De plus, l’option Tempo propose des tarifs du kWh très avantageux en dehors des 22 jours rouges. Une option très intéressante pour les foyers qui peuvent moduler leur consommation et disposent d’un chauffage d’appoint pas électrique. Le mieux reste de comparer les offres pour savoir si vos factures seront moins élevées avec EDF ou avec un fournisseur alternatif.

favicon

Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres