Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Simulez votre consommation électrique

Surface de votre logement
m2
Personnes habitant dans le logement
personne
Mes équipements électriques
Votre consommation éléctrique
0  /an*
soit 0   kWh/an
Réduire ma facture
Partager
X
Partager
  • Envoyer par mail
  • Copier le lien
*Estimation de consommation d'électricité prenant pour base l'équipement moyen des ménages français (lave-linge, lave-vaisselle, four, télevision, ordinateur, box internet), une isolation moyenne et une présence soir et weekend.

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 2 octobre 2023 .
Temps de lecture : 10 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.

Chauffage individuel ou collectif : lequel et comment choisir ?

 

Chauffage collectif ou individuel : lequel choisir ?

Vous êtes en pleine recherche de votre futur logement et vous vous intéressez aux dispositifs de chauffage ? Individuel ou collectif, le système de chauffage dépend essentiellement de l’infrastructure. Les factures énergétiques représentent un poste de dépense non négligeable du foyer. Chaque mode dispose de ses avantages et de ses inconvénients. Pour choisir entre le chauffage individuel et collectif, il est essentiel de bien connaître leurs fonctionnements respectifs. Dans ce dossier, vous trouverez un comparatif complet entre les deux dispositifs.

Quelles différences entre chauffage individuel et collectif ?

C’est le fonctionnement qui distingue le chauffage individuel du chauffage collectif. Comme son nom l’indique, le chauffage collectif est un dispositif qui permet de chauffer plusieurs logements à partir d’un système commun. Le chauffage individuel est intégré directement à l’unique bâtiment qu’il doit chauffer, offrant à ses utilisateurs la mainmise sur les réglages et l’optimisation de la consommation. 

Le fonctionnement du chauffage collectif

Le chauffage collectif est un dispositif qui équipe certains immeubles ou copropriétés. Ce système de chauffage centralisé est un chauffage communautaire qui alimente l’ensemble des logements du bâtiment. Pouvant fonctionner à l’électricité ou au gaz naturel, la chaufferie distribue la chaleur dans des conduits jusqu’aux radiateurs, convecteurs ou planchers chauffants qui équipent les habitations. 

La majorité des chauffages collectifs utilisent le gaz ou le fioul comme source d’énergie pour produire de la chaleur. Les dispositifs sont allumés et éteints à des dates définies par le conseil syndical ou le règlement de copropriété. Les utilisateurs ne peuvent donc pas allumer ou couper le chauffage aux dates qui semblent les plus appropriées. 

Depuis 2017, l’individualisation des frais de chauffage collectif permet aux utilisateurs de payer en fonction de leur consommation réelle. La répartition des frais de chauffage est alors beaucoup plus équitable. Avant l’entrée de cette mesure, les occupants payaient un montant proportionnel à la surface de leur logement.

Fonctionnement du chauffage individuel

Le chauffage individuel est tout l’inverse du chauffage collectif. Chaque logement dispose de son propre appareil et les utilisateurs sont en mesure de le régler, l’allumer ou l’éteindre comme bon leur semble. Les occupants peuvent ainsi choisir le type de chauffage qu’ils désirent installer dans leur logement (électrique, gaz, bois, granulés). 

Je compare les fournisseurs d'énergie

Chauffage individuel ou collectif : avantages et inconvénients

Les deux modes de chauffage disposent de leur lot d’avantages et d’inconvénients. Il est préférable de bien les étudier avant de choisir l’un ou l’autre. 

Avant d'entrer dans les détails, voici un tableau comparatif avec les avantages et inconvénients du chauffage individuel et collectif :

Mode de chauffageAvantagesInconvénients
Collectif Dépannage 24h/24 Ne permet pas les économies d’énergie
Gain de place à l’intérieur du logement (chaudière généralement située au sous-sol du bâtiment) Montant des factures plus élevé
Mutualisation des frais d’installation du dispositif et de l’entretien Les utilisateurs ne peuvent pas choisir la date de mise en route ou d’arrêt du chauffage

Pour le chauffage individuel

Le chauffage individuel est le choix de la liberté dans la source d’énergie qui alimente le chauffage, mais aussi dans les réglages et la maîtrise de sa consommation. Avoir un chauffage individuel est un excellent moyen de faire des économies sur ses factures énergétiques. De plus, ce type de chauffage laisse à l’occupant le choix de son fournisseur et de l’offre énergétique à laquelle il souscrit. En optant pour le tarif du kWh le moins cher, l’utilisateur d’un chauffage individuel dispose de bonnes perspectives d’économies financières. 

Le seul inconvénient d’un système de chauffage individuel est que le coût de l’entretien et de la maintenance du dispositif incombe à l’utilisateur. 

Comme en atteste le tableau comparatif, le chauffage individuel présente beaucoup plus d’avantages que le chauffage collectif.

Pour le chauffage collectif

Le principal avantage du chauffage collectif réside dans la mutualisation des frais. Cela permet de partager les dépenses engagées pour le fonctionnement, l’investissement, la maintenance et l’entretien du dispositif entre tous les utilisateurs. Le système de chauffage collectif permet de gagner de la place dans son logement puisque la chaudière sera installée dans un local dédié au sein de l’immeuble. Dans certaines communes, l’énergie qui alimente les dispositifs de chauffages collectifs provient de systèmes de production de chaleur de masse. Récupérée de l’industrie ou de la géothermie, cette chaleur permet aux habitants de se chauffer à moindre coût. 

Le chauffage collectif présente néanmoins de nombreux inconvénients. Ce système de chauffage engendre un partage des frais divisés non pas en fonction de la consommation de chaque logement, mais de leur superficie. Cela n’incite pas du tous les utilisateurs à faire des économies d’énergie et donne parfois lieu à des factures très élevées. Il suffit que quelques appartements dans l’immeuble chauffent démesurément pour que tous les habitants soient pénalisés sur leurs factures. Les utilisateurs n’ont pas non plus la possibilité de choisir quand ils désirent chauffer ou arrêter de chauffer leur appartement. 

De plus, les ménages qui font preuve de sobriété énergétique se voient tout de même pénalisés puisqu’ils ne payent pas à hauteur de leur consommation réelle. 

Depuis le 25 octobre 2020, les copropriétés sont dans l’obligation de respecter la loi n°2015-992 datant du 17 août 2015. Celle-ci stipule que la répartition des frais de chauffage collectif des immeubles doit être individualisée selon la consommation de chaque logement. Pour cela, le syndic doit faire installer des appareils permettant de mesurer la quantité de chaleur consommée par chaque habitation. Il peut s’agir de :

  • Répartiteurs de frais de chauffage sous la forme d’un boîtier au niveau de chaque émetteur de chaleur dans les logements 
  • Compteurs individuels d’énergie thermique qui mesurent la consommation de chauffage
Je compare les fournisseurs d'énergie

Critère de sélection entre chauffage individuel et collectif

Au moment de choisir votre prochain logement, le système de chauffage devra être étudié avec précision pour anticiper le montant des factures énergétiques. Voici les critères de sélection qui vous permettront de prendre une décision en accord avec vos convictions et votre budget.

Consommation

Le chauffage individuel offre la possibilité aux occupants du foyer de réguler facilement la température de leur logement. Par la même occasion, ils sont en mesure de maîtriser leur consommation et de faire des économies d’énergie en adoptant les bons gestes. 

Cela est plus complexe avec un système de chauffage collectif. En effet, le dispositif est souvent allumé puis atteint à partir de dates prévues dans le règlement intérieur de la copropriété. Certains bâtiments ne sont pas équipés pour facturer la consommation réelle des utilisateurs. Une division de la consommation totale par la superficie de chaque logement est appliquée, ce ne permet pas aux ménages les plus sobres de faire des économies.

Prix

Le chauffage collectif dispose d’un avantage financier sur le chauffage individuel pour tout ce qui concerne le coût d’installation et d’entretien du dispositif. Les frais sont en effet partagés par les différents utilisateurs, ce qui amoindrit considérablement les dépenses de ce côté-là. 

Un occupant d’un logement équipé d’un système de chauffage individuel aura à sa charge tous ces frais. 

Les réglages

Maîtriser sa consommation et le montant de ses factures énergétiques passe par des réglages minutieux du dispositif de chauffage. D’après l’ADEME, baisser d’un degré la température du chauffage permet de générer jusqu’à 7% d’économies sur sa facture énergétique pendant les périodes de chauffe. Un logement alimenté par un système de chauffage collectif doit avant tout bénéficier de l’individualisation des frais en fonction de sa consommation pour être en mesure de réaliser des économies. Les logements doivent également disposer de robinets thermostatiques pour contrôler la température de leur logement. L’ajustement de la température de la chaudière collective est possible pour faire des économies, mails faut que les autres membres du syndic soient d’accord pour baisser la température du circuit de chauffage. 

De nombreux chauffages collectifs sont tout simplement réglés sur une puissance élevée pour la majeure partie de la période de chauffe. Cela peut s’avérer inutile si les températures sont douces à l’automne ou au printemps. Pour éviter l’explosion des factures. 

Le chauffage individuel donne la main mise à l’utilisateur sur tous les réglages qu’il souhaite effectuer. Dans le cadre d’un logement collectif, cela peut s’avérer beaucoup plus compliqué. 

Le choix du fournisseur

Le coût du chauffage individuel dépend de la quantité d’énergie consommée et du tarif du kWh proposé par le contrat souscrit. L’occupant du logement peut choisir son offre de fourniture énergétique et adapter son contrat à ses besoins. 

Dans le cadre d’un chauffage collectif, c'est le syndic qui se charge de souscrire au contrat. Il est possible de proposer au syndic de changer de contrat au profit d’une offre plus avantageuse. Cela nécessite des démarches qui peuvent être longues avant de réussir à convaincre tous les propriétaires impliqués. 

Si une copropriété est chauffée au gaz et que l’immeuble consomme plus de 150 MWh par an, les fournisseurs proposent des devis. Le changement de fournisseur est alors plus complexe et il sera difficile de convaincre le syndic. En effet, tous les membres doivent donner leur approbation et il est fréquent que certains soient réfractaires aux changements. Il sera nécessaire de les convaincre en présentant les perspectives d’économies d’énergie, et donc financières qu’il est possible de réaliser simplement en changeant de fournisseur de gaz. 

Je compare les fournisseurs d'énergie

Chauffage individuel ou collectif pour faire des économies sur les factures ?

Pour réduire le montant des dépenses au niveau des factures énergétiques, le chauffage individuel est plus avantageux. En dehors des cas particuliers pour lesquels la chaleur qui alimente un chauffage collectif est issue de la géothermie ou de l’industrie, le chauffage individuel coûte moins cher aux utilisateurs. Il offre une plus grande marge de manœuvre pour réduire sa consommation et donc, faire baisser le montant des factures. 

Autre avantage de taille sur le plan financier, le chauffage individuel permet aux particuliers de choisir l’énergie qui alimente leur logement, leur fournisseur et un contrat qui correspond exactement à leurs besoins. Améliorer les performances thermiques en optant pour un système de chauffage plus efficace est un investissement possible uniquement avec un chauffage individuel. 

Peut-on faire des économies d’énergie avec un chauffage collectif ?

Si votre logement est alimenté par un système de chauffage collectif, certains cas de figure permettent tout de même de réaliser des économies. La présence d’équipements permettant de mesurer la consommation est nécessaire afin d’avoir recours à l’individualisation de la facturation. Vous devrez équiper chaque radiateur ou convecteur d’un robinet thermostatique pour régler la température du logement. 

Faire des économies d’énergie passe par l’adoption de gestes de sobriété. Chaque degré qui est ôté du thermostat engendre des économies à hauteur de 7% sur le montant total des factures. L’ADEME indique également des valeurs de températures cibles, qui n’entravent pas le confort thermique à savoir :

  • 19°C dans le salon
  • 16°C dans les chambres
  • 18°C dans la salle de bain (23°C ponctuellement lors de l’utilisation de la pièce)

Les économies d’énergie avec un chauffage collectif passent également par l’amélioration des performances énergétiques du logement. Isolation, double vitrage, fermeture des volets et des rideaux dès la tombée de la nuit font partie des solutions qui réduisent les besoins en chauffage.

Enfin, si le chauffage collectif est également l’appareil qui produit l’eau chaude sanitaire, préférez des douches courtes aux bains pour réduire la consommation d’énergie. 

Je compare les fournisseurs d'énergie

Chauffage individuel ou collectif : la FAQ

Chauffage individuel ou collectif : lequel est le moins cher ?

Sauf cas particuliers (géothermie ou chaleur industrielle), le chauffage individuel est moins cher que le chauffage collectif. Avec ce type de dispositif, les utilisateurs ont beaucoup plus de facilités à gérer leur consommation et donc, à réduire le montant des factures.

Chauffage individuel ou collectif : lequel est le plus écologique ?

La réponse à cette question dépend avant tout des énergies utilisées et des dispositifs installés. Lorsqu’un chauffage collectif utilise la géothermie ou la chaleur issue de l’industrie pour chauffer les appartements d’un immeuble, il sera plus écologique que n’importe quel chauffage individuel.

En revanche, un chauffage collectif par chaudière à gaz ou au fioul utilise des énergies fossiles qui émettent beaucoup de gaz à effet de serre. Dans ce cas de figure, un chauffage individuel électrique ou une chaudière à condensation sera bien plus écologique.

Peut-on changer de fournisseur d’énergie avec un chauffage collectif ?

Changer de fournisseur de gaz pour l’alimentation d’une chaudière collective est possible, mais ne pourra se faire que sur l’accord de tous les membres du syndic. Vous devrez convaincre les autres propriétaires des avantages à changer de contrat de fourniture d’énergie afin qu’ils acceptent à l’unanimité. 

Il est beaucoup plus facile de changer de fournisseur lorsque le logement dispose d’un chauffage individuel puisque les contrats sont sans engagement. Les particuliers peuvent choisir une offre d’un autre fournisseur et y souscrire gratuitement, sans délai. Le nouveau fournisseur se charge même de toutes les démarches de résiliation. 

favicon

Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres