Changer de fournisseur gaz

Changer fournisseur gaz

Depuis début juillet 2007, le groupe industriel Engie ne détient plus le monopole sur le marché du gaz en France. Profitez de la libéralisation du secteur pour comparer les contrats proposés par les différents fournisseurs de gaz afin de trouver la meilleure offre. Renseignez-vous également sur les démarches à entreprendre si vous souhaitez changer de société d’énergie.

En 2019, 3 millions de ménages ont signé un contrat de gaz auprès d’un fournisseur alternatif, ce qui représente approximativement 30 % des particuliers. Dans la plupart des cas, les consommateurs changent de partenaire énergétique dans le but de réaliser des économies sur leur facture mensuelle. Les clients insatisfaits des services proposés par leur fournisseur peuvent aussi rompre leur contrat, tout comme ceux qui veulent souscrire une offre plus écologique.

Si vous recherchez une formule plus adaptée à vos habitudes de consommation, n’hésitez pas non plus à résilier votre contrat de gaz actuel. Cette décision peut être prise même si vous ne changez pas d’adresse.

Quels sont les avantages procurés par le changement de fournisseur de gaz ?

Tous les fournisseurs passent par le même gestionnaire de réseau de distribution d’énergie, dont dépend d’ailleurs la qualité du gaz. Dans le détail, les techniciens de Gaz Réseau Distribution France (GRDF) installent les compteurs, relèvent les chiffres et dépannent les consommateurs. Ainsi, les frais d’intervention restent inchangés, quel que soit le type d’offre que vous souscrivez.

Cependant, vous pourrez réduire vos dépenses en contractant avec l’un des fournisseurs alternatifs présents sur le marché. Ceux-ci proposent des prix plus compétitifs qu’Engie, dans un contexte d’augmentation incessante des tarifs réglementés. En guise d’illustration, le prix actuel du kilowattheure de gaz excède les chiffres de 2005 de 56 %.

Les fournisseurs alternatifs parviennent pourtant à faire considérablement baisser leurs tarifs parce qu’ils diminuent leurs coûts d’approvisionnement en s’associant à des géants du secteur. De plus, ils achètent le gaz en gros. Quoi qu’il en soit, 66 % des Français ne sont pas encore conscients des bénéfices qu’ils sont susceptibles de tirer de la souscription d’une offre de marché. C’est ce qu’indique une enquête réalisée en 2019.

Quant aux offres vertes commercialisées par les entreprises énergétiques, elles ne coûtent pas forcément plus cher que les offres aux tarifs réglementés. Elles ne sont pas non plus de moindre qualité. De plus en plus d’acteurs en proposent, ce qui permet de faire baisser progressivement les prix. Selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, l'énergie renouvelable constitue actuellement la quatrième ressource énergétique primaire.

Tout comme la souscription d’un contrat de gaz, la procédure de résiliation n’engage aucuns frais. Cette opération, qui peut être effectuée à tout moment, ne nécessite aucune explication préalable et n’induit aucune sanction de la part de l’ancien fournisseur. De plus, le client a la possibilité de revenir chez ce dernier, en vertu du principe de réversibilité.

Lorsque vous changez de société de gaz, votre compteur ne sera pas remplacé par un agent de GRDF. Vous ne subirez pas non plus de coupure, et ce, jusqu’à la date de changement de fournisseur d’énergie.

Procédure à suivre pour souscrire un contrat chez un nouveau fournisseur de gaz naturel

Changer de fournisseur de gaz est simple. Si la procédure intervient dans le cadre d’un déménagement, contactez votre nouveau groupe énergétique au moins 15 jours avant le changement d’adresse. Il s’occupera de la résiliation de votre contrat. Il accomplira également certaines formalités auprès du gestionnaire du réseau de distribution de gaz. Ne prenez pas l’initiative de mettre fin à votre abonnement actuel vous-même. Vous risquez de payer des frais de remise de service que vous auriez pu éviter si l’ancien fournisseur n’avait pas coupé le gaz.

Votre nouveau fournisseur exigera votre dernière facture de gaz, sur laquelle est inscrit votre numéro de Point de comptage et d’estimation (PCE). Comprenant 14 chiffres, il renseigne l’adresse du point de livraison. Le fournisseur vous demandera aussi votre relevé de compteur et votre adresse complète, en plus des informations relatives au paiement de vos prochaines factures.

Ne manquez pas de préciser au nouveau fournisseur la date à laquelle vous souhaitez que le service débute. De cette manière, les partenaires énergétiques assureront correctement la passation de responsabilités.

Toujours dans le cadre d’un déménagement, l’index de consommation doit être relevé à la date à laquelle vous quittez définitivement votre logement. Votre ancien fournisseur vous transmettra une facture de clôture dans le mois qui suit la résiliation de votre contrat. En parallèle, votre nouvelle société de gaz effectuera les démarches nécessaires à la mise en service du compteur de votre nouvelle maison. Cette étape générera des frais d’intervention.

Si votre volonté de résilier votre ancien contrat résulte d’une coupure de gaz et non d’un problème de réseau, commencez par régler les impayés accumulés. Votre ancien fournisseur attendra que toutes vos dettes soient payées avant de demander à GRDF de rendre le compteur de gaz de nouveau opérationnel. Une fois le compteur réactivé, vous pourrez signer une nouvelle offre en ligne ou par téléphone.

En réalisant la démarche à distance, vous disposerez d’un délai de 14 jours pour vous rétracter, à compter de la date à laquelle vous concluez votre contrat de gaz.

Dans tous les cas, le changement de fournisseur ne se fera que dans les 10 jours calendaires qui suivent la souscription du nouveau contrat au plus tôt.

Augmentation électricité

Critères à observer lors de la comparaison des offres

Avant de souscrire un nouveau contrat de gaz, comparez les offres à l'aide d'un comparateur gaz, après avoir réalisé une simulation de votre consommation. Cette dernière tient compte :

  • De l’emplacement géographique de votre logement ;
  • De son ancienneté ;
  • De sa superficie ;
  • Du nombre de personnes qui y vivent ;
  • De votre classe de consommation.

Parmi les critères de choix que vous devrez retenir figurent notamment le prix de l’abonnement (qui demeure fixe) et le prix du kilowattheure. Focalisez-vous sur ce dernier facteur si vous êtes un gros consommateur. ;

Portez également attention aux conditions d’évolution des tarifs dans le temps. Alors que les tarifs réglementés (imposés par les pouvoirs publics) augmentent tous les mois, les prix des offres du marché restent relativement figés. En effet, ils peuvent être :

  • Indexés sur les tarifs réglementés, garantissant ainsi un pourcentage de réduction stable par rapport à ces derniers ;
  • Fixes, restant ainsi inchangés sur une période définie ;
  • Fixes avec possibilité de révision à la baisse.

Vous recherchez une offre duale ? Certaines sociétés regroupent en un seul contrat l’approvisionnement en gaz et en électricité. Quoi qu’il en soit, il est possible de contracter avec deux entreprises différentes pour chaque énergie.

Si vous souhaitez souscrire une offre d’énergie verte, vérifiez que le fournisseur se procure du biométhane auprès d’organismes spécialisés dans la production de ce gaz.

Certains groupes énergétiques, qui surfacturent leurs services, se revendiquent écoresponsables en compensant les rejets de dioxyde de carbone par l’achat de crédits carbone.

N’oubliez pas non plus de comparer les frais annexes lorsque vous recevrez tous les devis en ligne. Les entreprises peuvent prélever des pénalités en cas d’impayés ou facturer le diagnostic énergétique. Souciez-vous également de la qualité des services fournis par les sociétés. En consultant les divers avis postés par les internautes, vous aurez une idée de la réactivité et du professionnalisme des conseillers d’un fournisseur. Il en sera de même de leur capacité à régler les recours en justice dans les plus brefs délais.

Je compare les tarifs