Facture d’électricité

Facture électricité

Vous éprouvez des difficultés à comprendre l’utilité des éléments constitutifs de votre facture d’électricité ? Ce petit guide pratique vous permettra d’y voir rapidement plus clair.

Au recto de la facture

Les informations personnelles et techniques

  • Le numéro client et les identifiants internet : ces informations vous seront nécessairement demandées pour vous identifier lors de vos appels téléphoniques à votre conseiller ou pour vous connecter à votre espace personnel. C’est d’ailleurs pourquoi il est vivement conseillé de garder précieusement sa dernière facture d’électricité.
  • L’adresse du point de consommation de l’électricité : elle n’est pas nécessairement la même que l’adresse de facturation.
  • Le numéro PDL à 14 chiffres : nécessaire à l’ouverture du contrat, il permet au fournisseur de situer précisément l’emplacement de votre logement sur le réseau électrique.
  • Le numéro de compte : contrairement au numéro client, il est spécifique au contrat auquel vous avez souscrit.

Les informations de contact

  • L’adresse web du fournisseur : elle permet d’accéder au site internet du fournisseur, de créer son espace personnel, de gérer à distance son contrat ou de régler ses factures.
  • L’adresse postale du fournisseur : elle est nécessaire pour tout envoi de courrier papier, notamment dans le cadre d’une démarche nécessitant un accusé de réception.
  • Le numéro de téléphone du Service Clients : il permet de joindre rapidement votre conseiller.
  • Les coordonnées du Service Dépannage : nécessaire en cas de problème sur le réseau pour solliciter l’intervention d’un technicien.

Les informations liées à la facturation

Une facture d’électricité spécifie nécessairement le détail du calcul de la consommation en électricité et le montant de l’abonnement. Une zone dédiée vous offrira donc toujours l’opportunité de découvrir rapidement les frais dont vous avez à vous acquitter. Elle comporte notamment :

  • La période de consommation concernée par la facture.
  • Le montant TTC de la facture, c’est à dire la somme que vous devez régler auprès de votre fournisseur énergétique. Il prend notamment en compte le prix fixe de votre abonnement, le montant réel de votre consommation, le montant des taxes et des contributions ainsi que les frais liés aux éventuels services complémentaires auxquels vous avez souscrit.
  • Les informations de facturation : elles comprennent notamment l’adresse de facturation, la date de prélèvement et les modalités de paiement.

Au verso de la facture

Les caractéristiques de votre abonnement en électricité

  • Le nom de l’abonnement et son type : ces informations permettent de savoir s’il s’agit ou non d’un abonnement au Tarif Réglementé. Si la réponse est positive, les prix sont fixés par arrêté ministériel sur avis de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). En cas d’offre du marché, les tarifs sont librement déterminés par le fournisseur.
  • L’option tarifaire : en option Base, le prix au kWh est stable quel que soit le moment de la journée. En option Heures Pleines-Heures Creuses, il est plus avantageux pendant 8 heures (généralement la nuit) et plus onéreux en contrepartie le reste de la journée. En option Tempo, le prix du kWh fluctue à la fois en cours d’année et pendant la journée.
  • La puissance du compteur : exprimée en kW ou en kVA, elle correspond à la consommation maximale d'électricité possible à un instant T. En France, 9 paliers de puissance électrique sont aujourd’hui proposés aux particuliers (3, 6, 9, 12, 15, 18, 24, 30 et 36 kVA).

Le détail du calcul de votre consommation

  • La consommation en électricité pour la période donnée : Elle est toujours exprimée en kVA et correspond à la différence entre le relevé du nouvel index et de l’ancien. Le calcul de cette consommation peut résulter de relevés de compteurs effectués par un technicien, d’auto-relèves ou d’une estimation. Dans ce dernier cas, la consommation en électricité est estimée en fonction de votre consommation historique ou de celle d’un client ayant un profil similaire au vôtre.
  • Le prix unitaire du kWh, variable en fonction du fournisseur et de l’option tarifaire.
  • Éventuellement, le détail de consommation en heures pleines et en heures creuses.
  • Le montant hors taxes de votre consommation, obtenu par multiplication du nombre de kWh consommés avec le prix unitaire de celui-ci.

Les taxes applicables

Tout abonné est redevable de 4 taxes sur l’électricité, qui seront nécessairement détaillées sur sa facture. Il s’agit de :

  • La contribution tarifaire d’acheminement de l’électricité (CTA) : elle correspond au financement droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries électriques et gazières. Elle correspond à 27,04% du tarif fixe d'acheminement de l’électricité.
  • La taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE) : e dépend de la puissance souscrite et est reversée à la commune ou au département. Depuis 2020, le montant des TCFE est plafonné pour les particuliers à 0,0098 €/kWh.
  • La Contribution au Service Public d’Électricité (CSPE) : elle est perçue pour le compte des Douanes. Son montant est ensuite reversé comme recette dans le budget étatique. Depuis 2016, son montant s’élève à 0,0225 €/kWh.
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée : une TVA de 5,5 % est appliquée sur la CTA ainsi que sur le montant de l’abonnement. Une TVA de 20 % est appliquée sur le montant des consommations, la CSPE et les TCFE.

En-dessous de ces taxes, vous aurez accès au montant TTC de votre facture, qui prend en compte le montant de votre abonnement HT, les frais liés à votre consommation HT et les taxes HT s’appliquant à votre contrat. Vous trouvez que vos frais énergétiques sont trop difficiles à supporter ? N'hésitez pas à faire jouer la concurrence pour profiter de conditions plus avantageuses. En France, le changement de fournisseur est gratuit.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs