Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Aujourd'hui

Demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Économisez sur vos factures de gaz

dès maintenant !

Je compare les meilleures offres !

Evolution prix du gaz 2024 : comprendre l'augmentation

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 4 janvier 2024 .
Temps de lecture : 13 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.

Evolution prix du gaz

Évolution du prix du gaz en France

Le prix du gaz en France varie tous les mois. Cette source d’énergie utilisée au quotidien par des millions de particuliers et de professionnels est importante dans le mix énergétique du pays. Dans un foyer, le gaz a un usage domestique. Il peut servir à alimenter une chaudière pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ou encore la gazinière pour la cuisine. C’est une source d’énergie très utilisée dans l’industrie. À l’échelle de l’Europe, le gaz naturel est utilisé dans de nombreux pays pour produire de l’électricité. Le prix du gaz est soumis à d’importantes variations à cause d’un grand nombre de facteurs.

L’évolution du prix du gaz est une composante importante pour plusieurs millions de ménages en France, notamment ceux qui l’utilisent pour chauffer leur logement et produire l’eau chaude sanitaire.

Si vous êtes concerné par le tarif du kWh de gaz, vous vous demandez peut-être pourquoi il augmente régulièrement ? Comment faire pour limiter l’impact de la hausse du prix du gaz sur vos factures ? Dans ce dossier, Meilleurtaux Énergie vous propose de découvrir les mécanismes de l’évolution du prix du gaz et comment vous prémunir des augmentations tarifaires.
Je compare les fournisseurs d'énergie

Évolution du prix du gaz : l’essentiel à retenir

Après avoir subi de fortes augmentations ces dernières années, le prix du gaz pour les particuliers a été protégé par le bouclier tarifaire entre octobre 2021 et décembre 2022. Pour vous aider à comprendre, voici un récapitulatif de la situation du prix du gaz ces dernières années :

  • Mai 2021 : reprise d’activité en sortie de crise sanitaire le prix du gaz augmente
  • Octobre 2021 : mise en place du bouclier tarifaire, gel du prix du gaz
  • Janvier 2023 : fin du bouclier tarifaire, le prix du gaz augmente de 15 %
  • 30 juin 2023 : fin du tarif réglementé du gaz
  • Juillet 2023 : création du Prix Repère Gaz par la CRE comme tarif de référence
  • 1er octobre 2023 : augmentation du prix du gaz de + 13 %

Pour se prémunir des éventuelles hausses du prix du gaz dans les années à venir, il est recommandé d’opter pour un contrat de gaz à prix bloqué. Pour ce type d’offre, le prix du kWh de gaz HT est fixe pour la durée du contrat.

2023 : un tournant et une hausse du prix du gaz

L’année 2023 représente un tournant dans l’évolution du prix du gaz. En effet, avec la fin du Tarif Réglementé du gaz effective depuis le 30 juin 2023, le bouclier tarifaire a été supprimé. Cet évènement se traduit par une augmentation du prix du gaz depuis le mois de juillet 2023. La plupart des offres sont soumises à d’importantes variations tous les mois en fonction de l’évolution sur les marchés de gros. Pour fournir une référence et un point de comparaison aux consommateurs, la Commission de Régulation de l’Énergie publie tous les mois un Prix Repère de vente du Gaz. Il tient compte de l’évolution du prix du gaz sur les marchés, et fournit une indication sur ce qui devrait être le prix juste pour l’énergie.

En octobre 2023, le prix du gaz a bondi de + 13 %. Il a poursuivi son augmentation en novembre et décembre 2023. Le Prix Repère du Gaz reste néanmoins en dessous du tarif réglementé lors de son arrêt le 30 juin 2023. Les particuliers doivent s’attendre à de nouvelles hausses pendant l’hiver 2023-2024.

Qu’est-ce qui a entraîné l’augmentation du prix du gaz en 2023 ?

Une multitude de facteurs peut affecter le prix du gaz. L’augmentation de 2023 est majoritairement liée à l’arrêt du Tarif Réglementé de Vente. Le prix du kWh de gaz de ce tarif était fixé par l’État, en suivant ou non les recommandations de la Commission de Régulation de l’Énergie. Depuis octobre 2021, le Gouvernement avait décidé de ne pas suivre les propositions de la CRE en instaurant un bouclier tarifaire. Il a permis de geler le prix du gaz et de limiter son augmentation jusqu’à l’arrêt du TRV en juin 2023.

En temps normal, le prix du gaz naturel est influencé par 3 facteurs qui ne dépendent pas des fournisseurs :

  • Les coûts d’approvisionnement
  • Les coûts de stockage, de transport et de distribution
  • Les taxes

Coûts d’approvisionnement du gaz

Les coûts d’approvisionnement du gaz dépendent avant tout des pays fournisseurs, des sociétés exploitant le gaz et des contrats négociés entre les différents partis impliqués et le fournisseur. De nombreux facteurs influencent les coûts d’approvisionnement du gaz, notamment le taux de change des monnaies impliquées, le prix du pétrole et l’évolution de l’offre et de la demande.

Coûts hors approvisionnement

Le coût du gaz en dehors de son approvisionnement est représenté par une multitude de dépenses nécessaires pour délivrer le gaz aux utilisateurs finaux depuis son lieu de stockage en France. On retrouve ainsi :

  • Les frais d’acheminement engendrés par le transport du gaz naturel sur le territoire. Ces frais sont fixés par la Commission de Régulation de l’Énergie.
  • Les coûts liés à la distribution du gaz assurée par GRDF et dont le montant est fixé par la CRE.
  • Les coûts de stockage, également déterminés par la CRE.
  • Les coûts de commercialisation, qui comportent différents frais liés à la gestion client et aux certificats d’économies d’énergie (CEE)

Comme ces frais sont les mêmes quel que soit le fournisseur de gaz choisi, tous les consommateurs subissent l’augmentation des coûts hors approvisionnement.

Taxes et contributions sur le gaz

L’augmentation des taxes a été un facteur important de hausse du prix du gaz en France. En moyenne, les taxes sur l’énergie augmentent une fois par an et elles s’additionnent aux autres augmentations sur les coûts liés au gaz. Trois taxes concernent le gaz naturel en France :

  • La CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) qui permet de financer les retraites des employés dans le secteur de l’industrie électrique et gazière
  • L’accise sur les gaz naturels, qui était précédemment appelé TICGN (Taxe Intérieure de Consommation de Gaz Naturel) qui permet de financer le chèque énergie et le développement du biométhane
  • La TVA à hauteur de 5,5 % sur l’abonnement (CTA comprise) et 20 % sur la part proportionnelle à la consommation

La marge du fournisseur

Composante importante dans le prix du gaz facturé au consommateur, la marge est propre à chaque fournisseur. Depuis la libéralisation du marché de l’énergie, les fournisseurs alternatifs sont libres de fixer leurs prix. C’est grâce à cette marge que les entreprises sont en mesure de payer leurs salariés et de générer des bénéfices.

Le prix du pétrole

Nous l’avons rapidement abordé dans la partie des coûts d’approvisionnement, le prix du pétrole est une composante très influente sur le prix du gaz. Il a été décidé que le prix du gaz soit indexé sur celui du pétrole. Cela permet à ce qu’il ne soit pas plus élevé que celui des énergies concurrentes. Sur le marché européen, le gaz est indexé sur le prix des produits pétroliers et non sur celui du pétrole brut.

Situation géopolitique

Les conflits impliquant des exportateurs de ressources énergétiques sont des facteurs très importants intimement liés aux fluctuations des prix de l’énergie.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Quelle évolution du prix du gaz en 2024 ?

Il a déjà été décidé que le prix du gaz pour les consommateurs va augmenter en 2024. La décision d’augmenter le tarif de distribution a été prise, et cela risque d’affecter tous les particuliers et professionnels qui utilisent le gaz, quel que soit leur usage de l’énergie. Une consultation auprès des nombreux acteurs du marché du gaz a eu lieu à l’initiative de la CRE en cette fin d’année 2023.

Le sujet principal concernait les ajustements tarifaires pour les années à venir (2024-2027). Pour remplir les objectifs de transition énergétiques fixés à l’horizon 2050, il est essentiel de réduire la consommation de gaz naturel au profit du biométhane.

Cette initiative présente des coûts, dont le financement est en partie imposé aux consommateurs avec une augmentation du prix du gaz. GRDF, le gestionnaire du réseau de gaz en France a proposé une augmentation du tarif du gaz à hauteur de 41 %.

Un chiffre jugé excessif par la CRE qui a proposé une augmentation moyenne de 30 % pour les tarifs de distribution dès le 1er juillet 2024.

Sur la facture, cette hausse se traduirait par une augmentation de :

  • 6,3 % pour les foyers qui utilisent le gaz pour le chauffage
  • 11,3 % pour les foyers qui utilisent le gaz pour la cuisson et l’eau chaude sanitaire uniquement

 

Quels facteurs influencent l’évolution du prix du gaz ?

Comme tous les produits sur les marchés financiers, le prix du gaz est soumis à d’importantes variations au cours de l’année. De nombreux facteurs sont impliqués et affectent l’évolution du prix du gaz. Depuis le début de l’année 2022, les tarifs du gaz en France ont augmenté de manière inédite. En cause, la hausse des coûts d’approvisionnement liés à 4 principaux facteurs.

La crise sanitaire du Covid-19

Après avoir arrêté une grande partie de l’activité dans le monde, la crise sanitaire a chamboulé le marché de l’énergie. Lorsque les confinements se sont terminés, la reprise a entraîné une forte augmentation de la demande en énergie. Le prix du gaz et celui de l’électricité ont naturellement augmenté en répondant à la loi de l’offre et de la demande.

La guerre en Ukraine

La guerre en Ukraine a entraîné une forte augmentation des prix de l’énergie en Europe. En réponse aux sanctions infligées par l’UE, la Russie a stoppé ses exportations de gaz vers l’Europe. Cette baisse d’approvisionnement a généré des tensions sur le marché et une hausse des prix incontrôlée. Plus de 45 % du gaz naturel importé par l’Europe provenait de Russie.

Face à ce manque d’approvisionnement, les pays européens importent du gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des États-Unis, du Qatar et d’Afrique. Cette forme est plus chère, ce qui se traduit par une hausse du prix du gaz.

Les aléas climatiques

Que ce soit pour les vagues de froid en hiver ou les épisodes de chaleur prolongés en été, les conditions climatiques définissent les besoins en énergie. Avec la demande qui augmente pour le chauffage et la climatisation, le prix du gaz se retrouve irrémédiablement impacté par les variations du climat.

La transition énergétique

Le gaz naturel est, malgré son nom, une source d’énergie très polluante responsable d’importantes émissions de gaz à effet de serre. Fortement impliqué dans les changements climatiques, le gaz naturel doit absolument être remplacé par des sources d’énergies plus propres pour limiter le réchauffement à 1,5°C d’ici à 2050 conformément aux accords de Paris. Pour financer cette transition, le prix du gaz augmente.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Évolution du prix du gaz : quelle tendance ces dernières années ?

Pour vous permettre de visualiser l’évolution du prix du gaz ces dernières années, voici un tableau avec l’historique des variations annuelles depuis 2008 :

Année % de variation du prix de référence du gaz par rapport à 2007
2008 + 15,9 %
2009 - 11,3 %
2010 + 14,8 %
2011 + 15,5 %
2012 + 14 %
2013 - 3,8 %
2014 - 1,6 %
2015 - 10,1 %
2016 - 5,2 %
2017 + 0,8 %
2018 + 17,2 %
2019 -12 %
2020 - 9,4 %
2021 + 47,4 %
2022 + 47,4 % bouclier tarifaire
2023 + 9,4 %
2024  

Le prix du gaz a beaucoup fluctué ces 15 dernières années. Mais entre 2008 et 2018, augmentations et baissent successives ont fait que le tarif moyen est globalement resté le même. Au début de la crise sanitaire entre 2019 et 2020, la demande en énergie a baissé, ce qui s’est traduit par une forte diminution du prix du gaz. Ensuite, la reprise d’activité en sortie de crise a engendré une violente hausse des tarifs qui a été contenue par le bouclier tarifaire. Sans cette mesure de protection, l’augmentation du prix du gaz aurait atteint 89,4 % en 2022.

Pourquoi les prix du gaz augmentent-ils ?

Les cours de l’énergie sur les marchés sont assez imprévisibles. Il est très difficile de se prononcer sur les tendances à venir puisqu’un évènement peut très vite chambouler le marché. Comme nous l’avons énoncé précédemment, une multitude de facteurs sont responsables de l’augmentation du prix du gaz. Chaque année, plusieurs de ces facteurs soumis à des pressions différentes peuvent entraîner la hausse du prix du gaz.

Ces dernières années, la conjoncture internationale a joué un rôle important dans l’évolution du prix du gaz. La tendance est largement à la hausse à cause de :

  • La forte augmentation de la demande en sortie de crise sanitaire
  • La fin des exportations de la Russie vers l’Europe
  • Le besoin de réduire les émissions de CO2 et de sortir des énergies fossiles

Il n’est à priori pas envisageable qu’une baisse des tarifs soit constatée dans les années à venir, mais il est impossible de se prononcer avec certitude.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Quels conseils pour éviter la hausse des prix du gaz ?

Plusieurs solutions sont envisageables pour éviter la hausse des prix du gaz. La plus simple consiste à réduire sa consommation de gaz pour limiter l’effet de la hausse des prix sur la facture. Il est ensuite possible de changer d’offre et d’opter pour un contrat avec un tarif du kWh plus bas ou fixe pour une longue durée afin d’éviter les augmentations successives des prix du gaz.

Les offres à prix fixe sont caractérisées par un prix du kWh HT bloqué. Le prix est fixe pour une durée déterminée par le contrat, généralement sur une période de 1 à 4 ans. Dans la plupart des offres à prix bloqué, le tarif du kWh est légèrement plus cher que celui du Prix Repère de la CRE. Cela tient compte des augmentations à venir, et il devrait devenir avantageux après quelques mois ou un an de contrat. Ce type d’offre permet aux consommateurs d’avoir une vision à long terme sur leurs dépenses, en faisant le choix de la stabilité d’un tarif du kWh qui ne devrait pas augmenter pour toute la durée du contrat.

Peut-on réduire sa facture de gaz en comparant les offres ?

Comparer les offres est une autre solution efficace pour se prémunir de la hausse des prix du gaz. En effet, en fonction du fournisseur et du contrat choisi, les prix du kWh du gaz et de l’abonnement varient fortement. Pour aider les particuliers à trouver une offre de fourniture de gaz adaptée à leurs besoins, Meilleurtaux Énergie a développé un comparateur gaz. Cet outil est gratuit et sans engagement. Il vous permet, en fonction des caractéristiques de votre logement et de votre mode de vie, de sélectionner l’offre qui présente le meilleur tarif.

En comparant les offres, vous pourrez choisir le contrat qui présente le tarif le plus avantageux malgré l’augmentation des prix.

Comment réduire l’impact de l’évolution du gaz sur la facture ?

Après la souscription à une offre disposant d’un tarif du kWh compétitif, il est important de réguler sa consommation de gaz pour réduire l’impact de l’évolution du prix sur le montant de sa facture. En effet, vous pourrez souscrire à l’offre la moins chère, si vous consommez beaucoup de gaz, vous n’échapperez pas une augmentation de vos factures.

Pour cela, quelques gestes du quotidien sont indispensables. Le plus efficace consiste à bien régler le thermostat de votre chaudière si vous utilisez le gaz comme énergie de chauffage. Plus grosse part sur la facture énergétique, le chauffage présente une marge de manœuvre importante pour limiter l’impact de la hausse des tarifs. Chaque degré de moins sur le thermostat permet d’économiser jusqu’à 7% du montant de sa facture. Notez que les températures idéales dans un logement sont :

  • 19°C dans le salon et pièces de vie
  • 16°C dans les chambres
  • 17°C dans la salle de bain et 22°C en utilisation
  • 12°C dans les pièces annexes (garage, sellier, cave…)
Je compare les fournisseurs d'énergie

Évolution du prix du gaz : la FAQ

Pourquoi tout le monde ne paye pas le gaz au même tarif ?

Pour bien comprendre l’évolution du prix du gaz, il est nécessaire de cerner les mécanismes qui régissent le tarif du gaz. Les offres de fournitures de gaz proposent un tarif d’abonnement et du kWh qui varie selon plusieurs paramètres :

  1. Le fournisseur, qui est libre de fixer ses tarifs
  2. La classe de consommation (Base pour la cuisson, B0 pour la cuisson et la production d’eau chaude sanitaire, B1 pour le chauffage et B2i pour le chauffage de superficies supérieures à 200 m2 et les usages professionnels).
  3. La zone tarifaire (de 1 à 6) qui dépend de la localisation et de l’éloignement aux sites de stockage.

Selon l’offre à laquelle vous souscrivez, mais également en fonction de votre classe de consommation et de votre zone tarifaire, le prix du gaz pourra être très différent. D’où l’importance de comparer les prix en utilisant un comparateur gaz.

Comment va évoluer le prix du gaz en 2024 ?

Après avoir augmenté de 15 % en janvier 2023 et de 13 % en octobre 2023, le prix du gaz devrait poursuivre sa tendance à la hausse pour 2024. Il reste néanmoins difficile d’affirmer à 100 % comment va évoluer le prix du gaz pour l’année suivante.

Comment suivre l’évolution du prix du gaz ?

Pour suivre l’évolution du prix du gaz, vous pouvez consulter le site de la CRE qui publie tous les mois son Prix Répère Gaz. Vous pouvez également consulter le site Meilleurtaux Énergie et effectuer régulièrement une comparaison des offres disponibles à la souscription. De cette manière, vous pourrez garder un œil sur l’évolution du prix du gaz et vérifier que votre offre est toujours la plus compétitive. À défaut, vous pourrez changer de contrat gratuitement et sans délai pour profiter du meilleur tarif.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres