Retour sur le site meilleurtaux.com

Le mécanisme de lissage a permis à la CRE d’atténuer l’explosion attendue du tarif réglementé de gaz pour octobre

Mécanisme lissage cre

Comme il a été prévu par la CRE, la tendance sera à la hausse à partir de la deuxième moitié de 2020 en ce qui concerne le tarif réglementé de gaz en notant que cette croissance serait considérable sans la mise en place du mécanisme de lissage permettant d’en atténuer la portée. Une stratégie qui semble porter ses fruits si l’on tient compte de l’évolution du prix annoncé pour octobre.

En faisant jouer la concurrence à travers un comparatif gaz, de nombreux ménages ont découvert que les offres dites de marché sont plus intéressantes que les tarifs réglementés de vente (TRV) de gaz naturel proposés par leur fournisseur historique. Résultat, le nombre de foyers décidant de faire ce choix s’est élevé à 7 millions à fin mars derniers dans le but d’économiser sur leur budget énergie.

Pour les 3,5 millions restants, ils devraient s’attendre à une hausse moyenne de 4,7 % en octobre par rapport en septembre selon la décision de la CRE (Commission de régulation de l’énergie) qui a cependant fait savoir que sans le mécanisme de lissage, cet accroissement aurait été plus élevé.

La croissance aurait pu être pire

Selon le calendrier de la CRE, une hausse moyenne de 4,7 % est prévue pour octobre 2020 en précisant dans les détails que cette croissance sera de :

  • 1,2 % pour les ménages qui utilisent uniquement le gaz pour la cuisson ;
  • 2,6 % pour les foyers qui l'utilisent à la foi pour la cuisson et l'eau chaude ;
  • 4,9 % pour ceux qui se chauffent au gaz.

Ce qui ramène à dire que les plus 3 millions de ménages encore rattachés à ce type de contrat devront voir leur facture s’alourdir encore plus, alors que ce fut déjà le cas depuis juillet. Mais d’après la Commission, la situation aurait pu être pire en faisant valoir qu’en l’absence du mécanisme de lissage annoncé à fin juin dernier, cette augmentation aurait atteint la barre des 7 % pour ce dixième mois de l’année.

La saison hivernale y est pour beaucoup

À titre de rappel, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie étaient sur une tendance baissière depuis janvier 2019 pour afficher au total une chute considérable de 20,4 % à la fin de l’été 2020.

Mais cette époque est désormais révolue depuis que la Commission de régulation de l’énergie a fait valoir en juin dernier qu’il était temps pour le système de faire machine arrière et procéder à une révision des TRV en annonçant que :

De fortes hausses des tarifs vont survenir à la deuxième moitié de l’année dans le sillage du rebond des cours du gaz.

Et d’ajouter :

À l’approche de l’hiver, la demande est très forte en Asie, aux États-Unis et en Europe.

C’est d’ailleurs la raison l’incitant à procéder au lancement du mécanisme de lissage pour éviter les sursauts de prix qui ne manqueraient pas d’impacter négativement sur le portefeuille des Français liés à ce type de contrat qui, rappelons-le, auront encore jusqu'en février 2021 pour vivre dans cette ambiance.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs