Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Aujourd'hui

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Comparez, simulez et trouvez le fournisseur d'énergie

qui correspond à vos besoins

Je découvre les offres

Les Pays-Bas sont à nouveau contraints de réduire la production de gaz naturel du gisement de Groningen

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 10 mars 2020 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.

Deux tanks de gaz visibles sur un désert.

Les Pays-Bas sont désormais contraints de réduire la production de gaz naturel du gisement de Groningen. Une décision jugée inéluctable suite aux récents tremblements de terre secouant la partie Nord-est du pays. Des séismes qui sont directement liés à la baisse de pression provoquée par l’exploitation de ce champ gazier.

L’Europe devra bientôt s’adapter à une baisse en matière d’approvisionnement de gaz naturel. Tout simplement parce que son troisième plus grand producteur gazier est contraint de réduire son niveau de production à travers le ralentissement des exploitations auprès de Groningen, le principal site d’exploitation des Pays-Bas.

D’ailleurs, Nederlandse Aardolie Maatschappij BV (NAM), l’exploitant du gisement a déjà annoncé des mesures allant dans ce sens concernant différents points du champ en notant que cette décision donne suite à un séisme survenu le 8 janvier dernier. Un tremblement de terre d’une magnitude de 3,4 qui tire sa force au cœur même de ce site d’exploitation que les Français appellent parfois Groningue.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La tendance est à la baisse pour la production

Exploité depuis 1963, le gisement gazier de Groningen continue d’approvisionner les nations européennes. À travers un simple comparatif Gaz, l’on pourrait même découvrir que les Pays-Bas détiennent la troisième marche du podium dans ce domaine après la Norvège et le Royaume-Uni et qu’ils peuvent aussi se targuer d’être le 3ème fournisseur de la France.

La preuve que cette nation joue un rôle déterminant dans ce secteur. Toutefois, force est de constater que la tendance est à la baisse en ce qui concerne sa production depuis des années en passant de 42,5 Gm3 (milliards de m3) en 2014 à 21,6 Gm3 en 2017. Et d’après Éric Wiebes, nouveau ministre en charge de l’énergie, la descente devrait continuer dans ce sens en faisant valoir que :

La production serait réduite autant que possible d’ici à 2021.

Éric Wiebes

Soit à hauteur de 20 milliards de m3 si l’on croit les recommandations de Nederlandse Aardolie Maatschappij BV qui a d’ailleurs profité d’un récent communiqué pour faire savoir qu’il allait procéder à :

Une baisse globale de la production avec l’arrêt de l’exploitation en différents points du champ.

À noter qu’actuellement, le gaz naturel issu du Groningue représente près de la moitié de la production gazière des Pays-Bas pour lui permettre d’assurer 35,7% de sa consommation d’énergie primaire. Ce qui fait de ce site le centre d’exploitation le plus important du pays qui compte quelques centaines de petits champs à son actif dont la majorité est située en Mer du Nord.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La baisse de production est forcée

D’après l’exploitant NAM, le gisement de Groningen dispose encore de volumes significatifs de gaz naturel que les Pays-Bas pourraient encore exploiter au maximum. Mais comme susmentionnée, la production est à la baisse et devrait encore se réduire suite à des décisions gouvernementales.

À noter cependant que les autorités publiques du pays y sont forcées face à un phénomène quelque peu inquiétant. Celui qui met en avant une série de tremblement de terre de faible magnitude, mais assez proche de la surface pour causer des dégâts importants auprès de la population.

Et d’après les constats, l’exploitation du Groningue y est pour beaucoup puisqu’après l’extraction du gaz, elle crée une baisse de pression qui engendre par la suite un séisme.

Une situation qui s’est d’ailleurs produite le 8 janvier dernier dans le nord-est du pays où se trouve ce gisement en provoquant un séisme d’une magnitude de 3,4 pour contraindre le ministre de l’Énergie à prévoir une nouvelle réduction de la production à 20 Gm3 d’ici l’an prochain. À l’exploitant NAM d’expliquer la raison menant à une telle décision :

Une réduction de 10% de la production gazière du champ pourrait empêcher deux ou trois tremblements de terre d’une magnitude d’au moins 1,5 chaque année.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres