Retour sur le site meilleurtaux.com

GRDF et GRTgaz s’engagent à assurer la continuité du service public du gaz face au COVID-19

Taques de cuisson au gaz en marche.

Tout comme EDF et RTE, les opérateurs gaziers de France ont répondu présents à l’appel d’Elisabeth Borne pour une réunion exceptionnelle qui s’est tenue récemment au ministère de la Transition écologique et solidaire. Leur objectif, trouver ensemble des solutions permettant d’assurer la continuité du service public du gaz face au COVID-19 à travers l’adoption de certaines mesures.

Pour Elisabeth Borne, le coronavirus ne doit pas être un motif pour priver les ménages des bienfaits des produits gaziers dans leur quotidien. Ce, même si un simple comparatif Gaz pourrait amener à penser que l’approvisionnement serait plutôt difficile face à la montée en force de cette épidémie.

C’est pourquoi la ministre de la Transition écologique et solidaire a désigné Engie pour que cette dernière s’active à mettre en place des mesures de sécurité sur ses réseaux à travers la mobilisation de son équipe, GRTgaz et GRDF. Le premier étant chargé de garantir le transport du gaz tandis que le deuxième s’occupe de la distribution.

La continuité du service public du gaz doit être assurée

Maintenant que le coronavirus est présent dans l’Hexagone, différentes mesures gouvernementales ont été prises pour en limiter les dégâts. Dans ce sens, la ministre de la Transition écologique et solidaire tient à ce que la continuité du service public du gaz soit assurée en faisant appel à GRDF et à GRTgaz.

Autant dire que ces derniers sont chargés d’une mission d’importance capitale pour la nation et qu’ils se doivent d’user d’une bonne stratégie pour y parvenir dans les meilleures conditions en misant essentiellement sur l’aménagement de l’organisation et du temps de travail de leurs employés. Des dispositifs qui nécessitent cependant un soutien de la part du gouvernement si l’on croit Pierre Deheunynck, DRH d’Engie qui s’est exprimé en ces termes :

De tels aménagements nécessiteraient une adaptation transitoire du droit du travail sur laquelle nous avons échangé lors d’une réunion au ministère de la Transition écologique vendredi.

Un besoin qu’Elisabeth Borne n’a pas manqué de satisfaire en indiquant que :

Des dispositions réglementaires seraient prises en ce sens pour lever tous les freins éventuels.

GRTgaz et GRDF sont sur le pied de guerre

Maintenant qu’ils peuvent compter sur l’appui du gouvernement à travers les dispositions réglementaires, GRTgaz et GRDF sont sur le pied de guerre. Pour le dire, il faut porter un regard sur les différentes mesures adoptées par ces derniers qui ont d’ailleurs fait savoir que :

Tout est mis en place pour assurer que les interventions urgentes sur le réseau de gaz continuent à être assurées.

Dans ce sens, GRTgaz a par exemple fait savoir que les salles de contrôle nationales et régionales du réseau continueront de fonctionner 365 jours sur 365 jours et 24 h/24 afin de garantir le transport par gazoduc. Pareille initiative pour GRDF qui, à travers le télétravail, prendra en charge les appels d’urgence concernant la sécurité du réseau et l’organisation des interventions sur le terrain.

Et en parlant d’intervention, il faut noter que ces opérateurs ont aussi adopté des mesures spécifiques afin d’éviter les risques de contamination dans l’optique de garder les salariés en excellente santé pour permettre à ces derniers d’accomplir leur mission.

À commencer par les mesures de ségrégation des équipes à travers la mise en place de deux équipes travaillant douze heures d’affilée remplaçant le système actuel disposant de trois équipes de huit heures chacune. L’objectif étant de garder le troisième groupe pour le faire intervenir dans l’optique où l’un des deux premiers devait cesser leurs activités à cause du coronavirus.

Pour aller plus loin, GRDF et GRTgaz ont même encouragé les techniciens concernés à éviter autant que possible le passage à l’atelier en les incitants à se rendre directement sur les chantiers en sortant de leur domicile en notant que ces derniers se doivent uniquement de se déplacer avec leur véhicule de fonction. Ce, en privilégiant les moyens de transport individuels.

Aussi, il faut préciser que le port de masque pour tous les employés est aussi de mise tout comme le report des opérations jugées peu indispensables comme les travaux non urgents sur les canalisations ou l’installation des compteurs communicants Gazpar.

Archives

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz Internet
Je compare
Je compare les tarifs