Retour sur le site meilleurtaux.com

Juin est riche en bonnes nouvelles en ce qui concerne la consommation de gaz et d’électricité

Plaque de cuisson au gaz allumée avec plusieurs billets de banque à côté

Juin 2020 est riche en bonnes nouvelles en ce qui concerne la consommation de gaz et d’électricité. Pour le dire, il suffit de prendre en compte les communiqués récemment publiés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) et de l’Institut national de la consommation jouant en la faveur des ménages.

La Commission de régulation de l’énergie ainsi que l’Institut national de la consommation ont récemment fait des annonces qui devraient apporter un peu de sourire aux Français en cette période de crise sanitaire et économique engendrée par l’épidémie du coronavirus.

De bonnes nouvelles, si l’on tient compte du fait que pour sa part, la CRE a, une fois de plus, fait valoir que les ménages auront à profiter d’une nouvelle baisse concernant le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz. Quant à l’Institut, il a tout simplement communiqué la suspension des coupures d’électricité, mais également du gaz jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Encore une baisse pour le TRV

À travers un comparatif Gaz, les ménages encore rattachés au contrat TRV peuvent certainement se rendre compte que depuis des mois, le prix de ce produit est sur une tendance baissière.

Et il faut croire qu’ils ne sont pas encore au bout de leur surprise puisque depuis début juin, une nouvelle baisse est entrée en vigueur, si l’on croit le dernier communiqué de la CRE. Celui qui a mis en exergue une réduction moyenne de 2,8% par rapport au mois de mai qui, rappelons-le, a affiché une diminution de 0,3% à 1,3% après les reculs enregistrés en janvier (0,9%), février (3,3%), mars (4,6%) et avril (4,4%).

Dans les détails, la CRE a indiqué que les foyers qui se chauffent au gaz bénéficieront d’un rabais de 2,9%. 0,7% pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et 1,5% pour ceux qui en font un double usage (cuisson et eau chaude).

Les coupures d’électricité et de gaz sont suspendues

En ces temps de crise sanitaire et économique, tous les moyens sont bons pour apporter un peu d’air frais à la trésorerie des ménages. Dans ce sens, il est ainsi utile de rappeler l’existence du chèque énergie. Ce mécanisme de soutien destiné aux foyers les plus modestes pour leur permettre de faire face aux dépenses d’énergie électrique ou gaz à travers une aide financière dont le montant varie en fonction des revenus.

Aussi, il est nécessaire de préciser que chaque mois, ceux qui sont éligibles à ce dispositif reçoivent automatiquement leur chèque par courrier en notant cependant que tous les ans, des milliers de missives n’arrivent à destination suite à un changement d’adresse ou autres raisons. En 2018, par exemple 900 000 chèques n’ont pas été utilisés à cause de ces problèmes d’où la nécessité de bien vérifier toutes les informations concernant l’utilisation de ce mécanisme.

Toujours dans le but de soutenir la situation financière des Français, l’Institut national de la consommation a aussi pris une décision temporaire concernant l’électricité et le gaz. Ce, en procédant à la suspension des coupures tant que l’urgence sanitaire sera en vigueur sur le territoire.

Ainsi, les ménages peuvent souffler jusqu’au 10 juillet. Toutefois, ils doivent s’attendre à une réduction de puissance de la part des fournisseurs qui pourront diminuer à 3 kVA les abonnements de 6 kVA et à 1 kVA pour les contrats de 3 kVA. À l’Institut de préciser :

Cette puissance permet le fonctionnement des appareils usuels quotidiens comme le réfrigérateur, le congélateur, et les appareils électroniques et d’un gros appareil tel qu’un chauffage, un lave-linge… mais tous ces appareils ne pourront pas fonctionner en même temps.
Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz Internet
Je compare
Je compare les tarifs