Retour sur le site meilleurtaux.com

Le Mozambique, un des premiers pays producteurs de GNL en Afrique

réservoirs de gaz

Après la France et les États-Unis, le Japon vient s’ajouter à la liste des pays qui investissent dans la production de gaz naturel liquéfié en Mozambique. Ce pays, qui possède les plus importantes réserves des pays d’Afrique centrale, figure désormais parmi les premiers producteurs de GNL dans le continent.

L’investissement japonais se chiffre à 14,4 milliards de dollars. Cette somme sera destinée à financer le projet d’exploitation de près de 12 millions de tonnes par an de gaz naturel liquéfié. Selon une source médiatique, la production devrait débuter en 2024.

Le GNL mozambicain sera exporté vers les marchés européens et asiatiques

Bien qu’une partie de la production soit destinée au marché intérieur, une part importante sera exportée vers les marchés européens et asiatiques. Pour sa part, le Japon se servira du gaz extrait pour alimenter son stock énergétique. Étant le premier pays importateur mondial de GNL, il cherche avant tout à sécuriser ses approvisionnements.

En France, les consommateurs ont la possibilité de choisir parmi différents fournisseurs de gaz. Avant de fixer son choix, il convient d’évaluer la consommation moyenne de son logement à l’aide d’un simulateur gaz. Ceci permet de découvrir les éventuelles sources d’économie et de sélectionner le fournisseur et l’abonnement les mieux adaptés à ses besoins.

À noter que la consommation de gaz varie selon :

  • la superficie et la performance énergétique du logement (isolation) ;
  • l’usage auquel le gaz est destiné (chauffage, cuisson, eau chaude sanitaire) ;
  • le nombre d’occupants.

Les investisseurs étrangers se bousculent à la porte du pays

De plus en plus d’investisseurs s’intéressent aux importantes réserves de gaz naturel mozambicaines. Tous, sans exception, n’hésitent pas à engager d’important fonds pour l’exploitation des gisements découverts dans ce pays de l’Afrique de l’Est.

Après avoir acquis les parts d’Anadarko dans Mozambique GNL, Total compte extraire 13 millions de tonnes de gaz par an dès 2024 avec un investissement de 20 milliards de dollars.

De son côté, Exxon Mobil en partenariat avec ENI a investi 30 milliards de dollars, lesquels vont servir à construire une usine de liquéfaction prévue démarrer en 2023.

Pour le Japon, le projet de 14,4 milliards de dollars va être cofinancé par Japan Bank for International Cooperation, la BAD, et quatre autres grandes enseignes bancaires privées japonaises.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs