Retour sur le site meilleurtaux.com

L’idée de fusion entre EDF et Engie revient sur la table et partage l’avis des acteurs concernés

Trois ouvriers de construction devant quatre cheminées d'usine.

Voilà des années qu’une idée d’alliance entre Engie et EDF a été évoquée sans pour autant trouver une issue favorable et retourner au plus vite au placard. Du moins, jusqu’à récemment puisque le sujet est à nouveau sur la table avec, pour cette fois, davantage de chance de réussite si l’on tient compte des différents acteurs œuvrant en sa faveur.

EDF et Engie, le recours à un comparatif gaz ou électricité pour découvrir la meilleure offre entre ces deux fournisseurs historiques d’énergie en France serait bientôt inutile. Ce, pour la simple raison qu’il y a des chances que ces réseaux deviennent une seule et unique entité.

C’est du moins, ce qu’a voulu laisser entendre Jean-François Carenco, président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui a récemment évoqué l’éventualité d’une fusion entre ces opérateurs. Une éventualité qui est actuellement en état de projet et longtemps classée dans les tiroirs, mais qui a multiplié ses chances d’aboutir, malgré les avis divergeant concernant sa concrétisation.

Un projet qui ne date pas d’hier

Comme susmentionnée, l’idée d’une alliance entre EDF et Engie est de nouveau au cœur des actualités. Tout cela pour dire que ce genre de projet ne date pas d’hier puisqu’il a déjà été évoqué il y a de cela quelques années lorsque François Brottes, patron de RTE, a proposé une fusion à Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF qui n’y a pas donné suite en laissant croire que l’affaire est tombée à l’eau. Mais ce n’est que partie remise si l’on croit le président de la CRE, faisant valoir que :

Le dossier n’est ni mûr ni mort.

Jean-François Carenco

Cet homme à la tête de la Commission a d’ailleurs indiqué que peu de temps avant la crise sanitaire, le sujet a été remis sur la table dans le cadre de la refonte du secteur à travers le projet baptisé Hercule concernant la réorganisation d’EDF et la mise en place de la nouvelle régulation du marché de l’énergie.

Les avis divergent

Maintenant que la fusion d’Engie et d’EDF est à nouveau au cœur des débats, les regards divergent auprès des opérateurs concernés avec des avis positifs concernant sa concrétisation, mais également des points de vue qui vont à contre-courant.

Ainsi, il serait judicieux de souligner que le patron d’EDF continue de maintenir sa position qui est de garder les choses comme elles sont. Et il faut dire que cette fois, il n’est pas le seul puisqu’ Alexis Kohler, secrétaire d’État à l’Élysée aussi est de la partie en précisant que pour sa part, Engie a fait part de sa réticence en se faisant du mourant pour le contrôle de ses marges étant donné que cette combinaison le réduirait au profil d’acteur minoritaire.

Soit, autant d’éléments qui portent à croire que ce projet pourrait encore capoter, mais pour se persuader du contraire, l’on pourrait regarder du côté de ceux qui voient la situation d’une manière plus positive.

Du côté des opérateurs par exemple, la réticence d’Engie et d’EDF n’a pas empêché GRT Gaz et RTE d’être favorable à l’éventualité d’une mise en place d’un grand réseau combiné. Dans cette optique, il faut d’ailleurs noter que la Caisse des Dépôts (CDC), actionnaire à hauteur 49,9% auprès de RTE et de 25% du côté de GRT Gaz est également propice à ce mariage.

Aussi, il est inutile de mentionné que la CRE est aussi de la liste vu que ce régulateur milite pour un réseau unique décarboné de distribution d'énergie qui doit essentiellement passer par l’union des deux grands réseaux de transports d’électricité et de gaz que sont RTE/ EDF et GRT Gaz/Engie.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs