Retour sur le site meilleurtaux.com

2020 est synonyme de baisse de tarifs pour le système français des produits gaziers

réservoir de gaz

2020 est synonyme de baisse de tarifs pour le système français des produits gaziers. La nouvelle grille tarifaire des TRV qui est d’ores et déjà en vigueur depuis le début de l’année en est la preuve en ce concerne les consommateurs, mais tout indique que le tour du réseau de distribution est aussi pour bientôt.

Comme l’a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en décembre dernier, les Français bénéficieront d’une baisse de coût concernant leur consommation de produits gaziers dès janvier 2020. Du moins, pour ceux qui sont encore rattachés aux tarifs réglementés des ventes (TRV), alors qu’en 2019, ils étaient déjà privilégiés par un recul à deux chiffres dans ce domaine.

Il est également prévu que cette année sera aussi marquée par une mesure de ce genre qui touchera principalement GRDF, la filiale d’Engie en charge de son réseau de distribution qui verra le tarif rémunérant ses services diminuer.

Des décisions motivées par différents facteurs si l’on croit la CRE.

Consommateurs et distributeur concernés

Le Gaz est l’un des nombreux secteurs d’activité à connaître des changements pour cette année 2020. Et dans ce domaine, la tendance veut que la baisse de tarif soit au rendez-vous. Une situation qui concerne aussi bien les consommateurs que GRDF.

À propos de ce dernier par exemple, la CRE a prévu une diminution annuelle de 0,3% dès début juillet prochain pour un délai de quatre ans. Une mesure qui touchera la tarification rémunérant les services de cette filiale d’Engie en charge de la distribution du gaz sur l’ensemble du territoire.

Quant aux usagers de ce genre de produit, les conversions attendues sont déjà entrées en vigueur depuis le 1er janvier en précisant que la grille tarifaire varie en fonction du niveau d’utilisation. Soit de :

  • 0,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson ;
  • 0,5% pour ceux qui allient cuisson et eau chaude ;
  • 1% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

À noter qu’il ne s’agit pas là de la première décision de cette trempe puisque durant la période d’exercice de 2019, un recul total de 11,9% a été enregistré.

Différentes raisons en seraient la cause

En rendant publique l’existence de ces mesures, la CRE a, en décembre 2019, fait savoir qu’elle a été motivée par différentes raisons. Pour ce qui est de l’abaissement de la rémunération de GRDF par exemple, la Commission a fait savoir qu’ :

« Elle se fonde sur des hypothèses de quantité de gaz distribué en légère diminution et d’une relative stabilité du nombre de consommateurs desservis ».

Concernant les consommateurs, l’organisme a principalement pointé du doigt la décision du gouvernement de mettre un terme à l’existence des TRV. Jugés contraires aux droits européens, ces tarifs réglementés devront ainsi, disparaître progressivement d’ici 2023. D’où la diminution des tarifs dans le but de préparer les usagers à cette issue. D’ailleurs, il faut préciser que depuis 20 novembre 2019, la commercialisation de ce type de contrat a déjà été suspendue.

Ainsi, les quelque 4 millions de foyers qui en sont encore attachés disposent de trois ans pour se préparer à l’entrée en scène des offres de marché. Celles dont le prix sera fixé librement par les fournisseurs contrairement à celui des TRV où les rênes étaient entre les mains de l’État.

Archives

20202019
Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz Internet
Je compare
Je compare les tarifs