Gaz : les entreprises industrielles françaises retrouvent peu à peu leur niveau standard de consommation

Personne posant un oeuf dans une casserole qui chauufe sur une plaque de cuisson au gaz.

La pandémie de Covid-19 n’a pas disparu, mais maintenant que le déconfinement a été décrété, la France et les Français tentent de retrouver progressivement un semblant de normalité. Du côté de l’industrie, le retour à la normale semble être en bonne voie, à en juger par leur consommation de gaz au cours du mois de juin.

Les machines recommencent à tourner

Le déconfinement est effectif depuis le 11 mai, mais le niveau de consommation de gaz des industries pendant ce mois-là ne pouvait pas être pris en compte pour mesurer le déroulement de la reprise, vu qu’il n’y a eu que 20 jours d’activité.

Il a fallu attendre les données du mois de juin pour avoir une idée beaucoup plus précise et les résultats sont encourageants. En effet, comme toutes les machines, de quelque sorte que ce soit, ont recommencé à tourner à plein régime, la consommation d’énergie a suivi la même courbe.

ImportantCependant, il serait erroné de parler d’un vrai retour à la normale puisque, d’après les chiffres fournis par GRTgaz, la consommation des entreprises industrielles au mois de juin est encore inférieure de -3 % à celle enregistrée à la même période de l’année dernière.

L’optimisme est toutefois de rigueur, sachant que pendant le confinement, cette consommation a baissé de -20 %.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La consommation en électricité suit le mouvement

Maintenant qu’elles recommencent à consommer progressivement, les entreprises seraient bien inspirées de recourir à un comparateur de gaz et, si besoin, de changer de fournisseur et bénéficier ainsi de l’offre la plus compétitive du marché.

Outre le gaz, l’électricité est également en train de retrouver ses habitudes. La consommation des entreprises industrielles a été moindre pendant la paralysie économique, mais cela a été, en partie, compensé par la consommation accrue au sein des ménages.

Depuis le déconfinement, la différence de consommation avant et après la pandémie est seulement de 4,9 %. Là encore, lorsque tout s’est arrêté au mois de mars, la consommation avait chuté de -15 % à -20 %.

Je compare les tarifs