Le Royaume-Uni mis à mal par la flambée des prix de l’énergie

chaudière de chauffage au gaz

À l’instar de nombreux pays, le Royaume-Uni est frappé de plein fouet par la crise énergétique. La hausse de la facturation des énergies de base, électricité et gaz, a mis en difficulté la population et les industries. Les conséquences vont en empirant si des solutions adéquates ne sont pas apportées pour y remédier.

L’économie d’un pays dépend en grande partie de la santé de ses acteurs économiques. Si ces derniers restent actifs, ils génèrent des profits dont le pays peut bénéficier. Cependant, ces acteurs ont des besoins variables en énergie pour mener à bien leurs activités.

Il convient de savoir que depuis le mois de septembre 2020, plus d’une trentaine de fournisseurs ont dû fermer boutique, à cause de la cherté du prix de l’énergie. Les consommateurs, déjà mis en difficulté par la facturation élevée, ont aussi dû changer de fournisseur. Les conséquences de la hausse des tarifs s’enchaînent depuis plusieurs mois.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La flambée des prix crée une crise énergétique évolutive

Durant les derniers mois de l’année 2021, les prix de l’énergie, que ce soit le gaz ou l’électricité, ont connu une augmentation progressive. Cette flambée a engendré une crise énergétique grave, faisant des victimes aussi bien parmi les fournisseurs que les consommateurs. Ces derniers ont dû consulter les sites d’estimation consommation gaz plus fréquemment pour vérifier l’offre qui leur conviennent le mieux.

En Europe, une vague de faillites des fournisseurs d’énergie compte parmi les facteurs d’aggravation de la crise. En effet, elle se trouve à l’origine d’une nouvelle augmentation des prix (dont le plafond ne sera connu qu’en février), prévue pour le début du second trimestre de cette année. En tout cas, les consommateurs risquent de déverser en moyenne 2 000 euros annuels pour pouvoir bénéficier du gaz et de l’électricité. Au vu de ces informations, la nouvelle année 2022 ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices dans le secteur.

Une crise qui appelle des réactions urgentes

Les consommateurs ne cessent de subir les conséquences de la hausse des prix de l’énergie. Le montant qu’ils supportent franchi le cap des 4 milliards de livres sterling, selon une estimation du DG du fournisseur Ovo, qui pointe du doigt la passivité du gouvernement. Ce dernier continue de mettre en place le plafonnement des prix dans l’objectif d’atténuer les effets de la flambée du gaz sur la population.

Pour les entreprises, un allègement des charges fiscales et des taxes vertes peut leur permettre de mieux s’adapter aux difficultés engendrées par l’augmentation de la facturation. Des industriels envisagent de se tourner vers les autorités compétentes pour en faire la demande. Du côté du gouvernement, les responsables de l’énergie doivent se concerter pour remédier à cette situation conjoncturelle d’augmentation de la facturation du gaz.

Archives

  • Janvier
Je compare les tarifs