Une hausse de 35 % des prix du gaz a été évitée en avril

chauffage

Pour préserver le pouvoir d’achat des ménages, le gouvernement a annoncé la mise en œuvre d’un bouclier tarifaire sur les tarifs réglementés de vente du gaz naturel. Tous les abonnés d’Engie sont concernés par cette mesure exceptionnelle. Selon la Commission de régulation de l’énergie, ce dispositif a empêché une forte augmentation des factures de gaz en avril.

 

Depuis 2018, les TRV du gaz suivent une courbe baissière… jusqu’au début de l’automne 2021. La tendance s’est inversée de manière subite, sous l’effet de la reprise économique mondiale et des tensions grandissantes entre la Russie et l’Ukraine. L’éclatement de la guerre entre ces deux pays a aggravé les choses.

Début mars, le gaz établit un nouveau record sur le TTF néerlandais, s’échangeant à plus de 380 euros le MWh. Les tarifs réglementés étant indexés en partie sur les prix sur le marché européen, les consommateurs auraient dû ressentir cette flambée historique sur leurs factures. Il n’en fut rien.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Des prix figés à leur niveau d’octobre 2021

Dès l’été 2021, l’exécutif avait anticipé les conséquences de la reprise économique mondiale sur le marché des énergies, sur la base d’un comparatif gaz et électricité détaillé. Le gouvernement avait alors promis de plafonner la hausse des tarifs réglementés. Annoncé en septembre dernier, le bouclier tarifaire est entré en vigueur le mois suivant, soit en octobre, pour le gaz.

Tous les consommateurs abonnés chez Engie et ceux qui sont approvisionnés via des contrats indexés sur les tarifs réglementés bénéficient de ce plafonnement exceptionnel. Si l’État a suivi les recommandations de la Commission de régulation de l’énergie, les TRV devaient être relevés au 1er avril.

Le gouvernement a décidé de prolonger le gel des tarifs réglementés au moins jusqu’au 30 juin 2022. Autrement dit, les grilles tarifaires du gaz resteront identiques à celles en vigueur depuis octobre 2021. Selon toute vraisemblance, l’État devrait annoncer le prolongement de cette exception tout au long de l’été, compte tenu de l’évolution de la situation en Ukraine et sur le marché européen du gaz.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Les ménages échappent à une hausse substantielle de leurs factures

Sans ce « bouclier tarifaire », les Français auraient pu subir une augmentation de 35 % de leurs factures de gaz au 1er avril. Cette évolution correspond à une inflation de l’ordre de 3,17 centimes d’euros par kWh. Ces estimations proviennent des chiffres mensuels publiés par la CRE, conformément aux dispositions de l’Article R.445-5 du code de l’énergie et le décret n° 2021-1380 du 23 octobre 2021.

ImportantCes textes imposent à la Commission de publier chaque mois les barèmes de calcul des TRV du gaz fourni par Engie, en tenant compte du gel exceptionnel décrété par l’État.

En parallèle, la CRE détaille les barèmes de prix correspondant à la formule de calcul des tarifs réglementés en vigueur depuis mai 2021. Pour rappel, les prix de vente du gaz englobent les :

  • Coûts de distribution et de stockage ;
  • Contributions sociales et les taxes ;
  • Coûts d’approvisionnement.

Ces tarifs sont aussi indexés sur le :

  • Cours du dollar ;
  • Prix de gros du gaz ;
  • Cours du pétrole brut.
Je compare les tarifs