La France se prépare à réparer les lacunes du bouclier tarifaire

pièce d'euro

L’adoption de diverses mesures permettent de réduire les impacts de la crise autour du cours de l’énergie. Les particuliers soumis au tarif réglementé en ont aussitôt bénéficié. Par ailleurs, ce n’est que beaucoup plus tard après que le sort de ceux soumis au gaz collectif a été abordé. Ils recevront une compensation à partir de cet été.

Depuis 2016, le tarif réglementé de vente du gaz ne s’applique plus au chauffage collectif ou contrat professionnel. C’est pourtant ce tarif qui a servi de support au gouvernement lors de la mise en place des aides pour contrebalancer le poids de la hausse des prix de l’énergie.

Une part importante de la population française, soit 4,9 millions de ménages, a dû faire face aux prix exorbitants du marché. Certaines factures se sont alourdies jusqu’à 1 000 euros. La situation a poussé l’association de défense des consommateurs à réagir en réclamant haut et fort la prise en considération des exclus.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un paiement en deux tranches

Durant une période relativement longue, ils étaient des millions à voir l’estimation du prix de leur consommation augmenter sur les sites comparatif gaz. Pour 12 000 consommateurs, la différence entre le prix en hausse et le montant dont ils devaient s’acquitter précédemment pouvaient frôler les 1 000 euros annuels. Une somme astronomique pour cette part de la population, surtout qu’un peu moins de la moitié d’entre eux logent dans des HLM.

Sur le tard, la France a décidé de remédier à la situation en fournissant à ces grands oubliés une compensation financière pour les surcoûts en matières énergétiques. En effet, le décret autorisant cette mesure est paru dernièrement. Les aides seront versées en deux tranches.

Important Il est bon de noter que la première sera distribuée dès cet été, à partir de début juillet. Le second versement se déroulera durant l’hiver.

Les mécanismes de mise en œuvre de la mesure

La mise en œuvre de l’aide gouvernementale révèle un savant mécanisme où les syndics de copropriété et les bailleurs sociaux jouent un rôle crucial. En effet, il convient de savoir que ce sont à ces derniers de rédiger une demande à adresser à l’Agence des services de paiement de l’État, à la suite d’une prise de contact des fournisseurs de gaz. Les particuliers, quant à eux, se contenteront d’attendre patiemment l’arrivée de ces compensations.

Cependant, il est tout aussi important de savoir qu’elles ne prendront pas la forme d’une somme d’argent encaissable par les bénéficiaires finaux. L’Agence des services de paiement de l’État les versera directement auprès des fournisseurs de gaz. Ces derniers se chargeront ensuite de respecter les mesures visant à répercuter la somme octroyée par le gouvernement sur les factures des particuliers.

Je compare les tarifs