La France se prépare à l’éventualité d’une pénurie de gaz

siège grtgaz

Le conflit en Ukraine fait planer un risque de coupure de la fourniture en gaz en provenance de la Russie, qui représente une part importante de la consommation européenne. La France prend des mesures pour amortir le choc que causera une telle éventualité. Des coupures ciblées et un remplissage de stock en font partie.

La Russie reste l’un des piliers de la fourniture de gaz en Europe. Sa position lui permet de porter des coups capables d’ébranler l’économie européenne. Depuis son invasion de l’Ukraine, ce pays producteur gazier fait planer cette éventualité au-dessus des pays membres de l’UE.

L’Union européenne a clairement affiché sa désapprobation à l’encontre de la Russie, jusqu’à envisager de mettre en place un embargo. Face à cette tension, la France envisage la possibilité de se voir priver du combustible russe. En conséquence, elle a élaboré des mesures préventives pour en limiter les effets, notamment en se montrant économe en énergie.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La situation de l’approvisionnement reste inquiétante

L’importance de la Russie dans l’approvisionnement en gaz dans le continent européen est apparue clairement dès le déclenchement des conflits l’opposant à l’Ukraine. Les estimations des prix du produit ont été revues à la hausse sur tout comparateur gaz en France. En effet,

Important Les producteurs russes participent à hauteur de 20 % dans l’approvisionnement du pays.

Une coupure des vannes étant aujourd’hui catastrophique, ce dernier a modifié son planning pour commencer à constituer son stock pour l’hiver avec deux semaines d’avance.

Le stock de gaz disponible, qui est de 22 %, frôle actuellement la moyenne historique. En avançant la reconstitution d’un stock en prévision de l’hiver, l’État s’est fixé l’objectif de disposer d’une réserve à 85 % rempli pour l’automne. Pour ce faire, il veille aux remplissages des seize cavités de stockage depuis la mi-mars. Pour accompagner cette mesure, le gouvernement a élaboré un décret visant à autoriser, si nécessaire, le recours à des délestages. Toutefois, cette mesure ne s’applique ni aux sites exerçant des activités sensibles ni aux particuliers.

Je compare les fournisseurs d'énergie

GRTgaz prévoit de contrôler le débit de la consommation

Ledit décret ne cible que les plus gros consommateurs de gaz, majoritairement des industries en rapport avec :

  • Le raffinage ;
  • La chimie ;
  • La sidérurgie.

Concrètement, cette mesure vise à optimiser les effets d’une économie d’énergie, en ne touchant qu’un nombre réduit de clients. Si ce dernier n’avoisine que les 5 000, les besoins annuels de chacun passent le cap des 5 gigawattheures. Par conséquent, leur consommation est proche de la moitié de celle de toute la France.

Le principal gestionnaire du transport de gaz français, GRTgaz, est habilité à exécuter cette mesure. Par simple appel téléphonique, il peut adjoindre aux consommateurs concernés, la décision de réduire ou de couper momentanément leurs consommations de gaz.

Important Les clients auront obligation de se soumettre à ces directives, sous peine de sanctions pénales ou pécuniaires.

S’inscrivant dans les cas de force majeure, ces dispositions, notifiées environ deux heures en avance, ne donne droit à aucune forme d’indemnisation.

Je compare les tarifs