La reprise des importations gazières des pays du sud de l’Europe a bien fait d’avantager l’Algérie

Reprise importation gazière pays sud europe

La reprise des importations gazières des pays du sud de l’Europe a bien fait d’avantager l’Algérie. Du moins, si l’on tient compte du fait que cette situation a permis à ce fournisseur de renforcer sa part du marché auprès des plus gros exportateurs du coin en prenant le dessus sur son plus grand concurrent, la Russie.

En procédant à un comparatif gaz, le groupe Sonatrach a découvert qu’après le repli de volumes exportés enregistré à la fin de 2020, l’exportation gazière a repris de plus belle depuis début 2021 en ce qui concerne les pays du sud de l’Europe.

Et en tant qu’acteur majeur de l’industrie pétrolière et gazière, cette entreprise algérienne est bien placée pour dire que l’Algérie a bien profité de cette reprise lui permettant de renforcer sa position en tant que fournisseur majeur de cette partie du Vieux continent en s’attirant la meilleure part du marché italien et hispanique.

Une situation qui intervient, alors que certains observateurs s’accordent à dire que l’Algérie a tendance à privilégier le marché asiatique.

L’Algérie a renforcé sa position

À titre de rappel, l’Algérie, à travers le groupe Sonatrach, approvisionne en gaz les pays du sud de l’Europe, grâce à différents gazoducs reliant cette partie du Vieux continent à ses frontières. Et aux dernières nouvelles, tout indique que depuis la hausse des exportations gazières constatée depuis début 2021, cette nation a bien fait de renforcer sa position en tant que fournisseur majeur du marché sud européen.

Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard sur le passage d’un rapport publié par la presse italienne Staffetta Quotidiana faisant savoir que :

L’offre de gaz a enregistré un dépassement inhabituel de l’Algérie sur la Russie. Le gaz russe au plus bas depuis plus de 10 ans, +163% pour l’Algérie.

Avec une telle prouesse, l’Algérie est ainsi devenue le premier fournisseur de l’Italie en laissant la seconde marche du podium à la Russie, l’habituel tenant du titre. Et puisque Sonatrach est présent en Espagne, une note de la Cores, l’entité en charge de la sécurité énergétique, sous tutelle du ministère espagnol de la Transition écologique a aussi permis de découvrir que sa part du marché s’est aussi élevée à 44,2% du total de gaz naturel importé.

Une tendance qui ne date pas d’hier

Il va sans dire que la relance des exportations gazières constatée depuis janvier 2021 a permis à l’Algérie de renforcer sa position en tant que fournisseur majeur de gaz naturel pour le sud de l’Europe. Et d’après Sonatrach cette tendance ne date pas d’hier en mettant en exergue les données pointant dans ce sens à travers le bilan global d’exportation de l’Algérie pour la période d’exercice de 2020. Celui démontrant qu’en Italie, sa part du marché s’est élevée à 22%, alors qu’elle était limitée à 18% en 2019 en précisant dans une note qu’avec cette prouesse :

L’Algérie consolide sa position de deuxième plus gros fournisseur de gaz sur le marché italien en dépit de la baisse des importations gazières de l’Italie en 2020, qui ont enregistré une baisse de 8% par rapport à 2019 pour se situer à 66 milliards de mètres cubes.

Et en ce qui concerne l’Espagne, cette entreprise algérienne a aussi fait savoir qu’avec un volume exporté de 9,6 milliards de mètres cubes, elle n’a fait que consolider sa position de premier fournisseur du pays en détenant plus de 29% de part de marché.

Archives

Je compare les tarifs