Airwell prépare son entrée en Bourse

climatiseur

L’expert français des systèmes de climatisation et de chauffage depuis 1947 est une référence dans le domaine de la domotique et de l’énergie solaire. Pour être à la pointe de l’innovation, l’entreprise a mis en place une plateforme de Recherche et Développement. Elle souhaite aujourd’hui conforter sa position de leader sur ce marché et s’apprête à s’introduire en bourse.

Une évolution logique

Important Airwell n’attend plus que le feu vert des autorités pour réaliser la cotation de ses titres sur Euronext Access, un compartiment de la Bourse de Paris dédié aux PME et où elle a investi 8 % de son capital.

Valorisée aujourd’hui à 14,4 millions d’euros, cette entreprise située dans la région Ile-de-France envisage également d’intégrer Euronext Growth si le dynamisme du marché le permet.

Selon Laurent Roegel, président d’Airwell depuis 2017,

L’introduction en Bourse de l’entreprise est une évolution logique qui va lui permettre de développer ses activités et de continuer dans les projets d’investissement.

Toujours à la pointe de l’innovation, la PME francilienne s’est démarquée de la concurrence grâce notamment à son concept de maison hybride qui associe la domotique, les énergies renouvelables et l’intelligence artificielle.

Airwell se dote d’une plateforme de R&D

Les travaux de construction de la plateforme R&D à Saint-Quentin-en-Yvelines sont sur les bons rails. Une trentaine de nouveaux collaborateurs devraient être recrutés pour intégrer ce site, portant ainsi le nombre total de l’effectif de l’entreprise à 100 salariés.

Par ailleurs, Airwell vise les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2025. Selon son président,

C’est un objectif tout à fait réaliste étant donné que le marché est en pleine expansion avec l’entrée en vigueur de la réglementation thermique RE 2020.

Pour rappel, ce texte prévoit d’interdire l’installation de nouvelles chaudières à gaz et à fioul. À noter que pour choisir le fournisseur de gaz proposant la meilleure offre, il est conseillé d’utiliser un comparateur en ligne.

En 1992, l’entreprise a changé de propriétaire suite à des difficultés financières. Elle a également dû faire face aux conséquences de la crise de 2008 avec la fermeture des structures non productives.

En 2012, son chiffre d’affaires est descendu à 40 millions d’euros, alors qu’il s’établissait à 700 millions d’euros en 2008. Cette même année, elle s’est restructurée et a abandonné certaines activités pour remonter la pente. Aujourd’hui, elle profite pleinement de l’efficacité de ses stratégies.
Je compare les tarifs