La France a réduit considérablement ses importations de gaz naturel en 2020

Réduction france importation gaz naturel

Le volume de gaz naturel importé par la France en 2020 est de loin le moins élevé sur toute la dernière décennie. Certes, la situation est en partie due à une chute vertigineuse de la consommation liée à l’arrêt temporaire des activités des gros consommateurs pendant les confinements. Mais selon GRTgaz, la raison principale se révèle être la douceur des températures hivernales.

D’après les chiffres officiels, la consommation de gaz de naturel de l’année dernière a enregistré un recul de -7 % en comparaison à l’année précédente. D’autre part, la production locale s’est limitée à 44 TWH (-11,4 %). Le marché de gros français est en outre reconnu comme étant le plus compétitif de l’Europe l’année dernière, avec un prix du mégawattheure fixé à 9,24 €, alors que le prix directeur dans le continent se chiffre à 9,35 €/MWh.

Baisse de l’utilisation de chauffage dans les foyers durant l’hiver

Le bilan de GRTgaz pour l’année 2020 a montré une chute de l’utilisation de GNL en France suite au recours moins fréquent au chauffage dans les foyers durant l’hiver. La consommation totale affiche un recul de l’ordre de 34 TWh.

Le gestionnaire a investi 386 millions d’euros au cours de l’année dernière, dont 40 % ont été destinés à la maintenance du réseau et 10 % à la transition énergétique. D’autre part, la quantité de gaz ayant servi comme carburant a augmenté de +30 %.

ImportantIl ne faut néanmoins pas oublier que le prix du GNL sur le marché mondial a fortement progressé au début du quatrième trimestre 2020. Un phénomène qui s’explique par la hausse de la demande des pays asiatiques, lesquels, contrairement aux Européens, ont fait face à un hiver rigoureux.

De ce fait, l’Hexagone a dû se servir de son stock afin d’amortir l’impact de l’envolée du prix à l’international. Les Français ont alors pu bénéficier des tarifs abordables, d’autant plus qu’ils peuvent faire jouer la concurrence et s’approvisionner auprès du fournisseur gaz le moins cher du marché.

La production de biogaz en croissance soutenue

La baisse de la consommation du GNL a favorisé le développement de la filière de méthanisation. La production de biogaz a en effet enregistré une croissance soutenue en 2020, selon le bilan du gestionnaire du réseau (+75 % par rapport à 2019).

Il en est de même de la filière hydrogène, laquelle compte en fin décembre une trentaine de projets de raccordement en attente de validation.

Archives

Je compare les tarifs