Les actionnaires de Total ont voté en faveur des résolutions proposées par son conseil d’administration

station d'essence total

Pour Total, il est désormais l’heure d’entrer définitivement dans l’ère du temps où le plus gros des efforts doit être concentré sur la lutte contre le réchauffement climatique à travers la transition énergétique. C’est la décision prise par les actionnaires du groupe qui ont voté à l’unanimité les résolutions proposées par son conseil d’administration.

Dans le cadre de ses projets de transformation, Total, à travers son conseil d’administration, a concocté une série de résolutions. Des stratégies que le groupe se devait de remettre entre les mains de son assemblée générale pour une étude approfondie en vue d’une éventuelle adoption.

Ce qui est chose faite d’ailleurs puisqu’aux dernières nouvelles, plus de 90% des actionnaires ont voté pour la mise en œuvre des desseins proposés. Une décision impliquant de nombreux changements pour cet énergéticien tricolore qui est désormais connu sous le nom de TotalEnergies et en tant que compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergies.

Total change de nom et devient TotalEnergies

Il va sans dire que différentes lignes ont été adoptées par l’assemblée générale de Total. Et en y regardant de près, l’on constate que l’une d’elles mérite une attention particulière du simple fait qu’elle a permis au groupe de changer de nom pour se faire appeler TotalEnergies.

Non pas sans raisons puisque le groupe a fait savoir que cette nouvelle dénomination cadre bien avec sa stratégie de transformation en compagnie multi-énergies. Ce qui fait que l’entreprise est désormais spécialisée dans la production et la fourniture de différentes sources d’énergie qu’il s’agisse de pétrole, de gaz naturel, de gaz verts, d’énergies renouvelables, d’électricité ou de biocarburants.

Ainsi, tout indique que le TotalEnergies a commencé à se détacher de ses activités traditionnelles en tant que géant pétrolier pour se tourner vers la transition énergétique. Ce qui se présente d’ailleurs comme un défi existentiel pour les acteurs du domaine selon Standard & Poor’s prenant en compte la profondeur de la crise dans laquelle le secteur du pétrole est plongé depuis des mois. Dans ce sens, ce cabinet d’étude a même précisé que cette tendance pourrait se perpétuer pour un long moment encore pour différentes raisons :

  • Le cours de l’or noir demeurera relativement faible, malgré une très légère remontée ;
  • La demande est encore loin d’avoir retrouvé son niveau d’avant la crise ;
  • Le trafic aérien devrait rester encore déprimé même après 2021.

D’ambitieux desseins concernant ses empreintes carbone

Pour TotalEnergies, devenir une compagnie multi-énergies à part entière n’est pas uniquement pour servir ses ambitions en matière de développement durable étant donné qu’en forçant l’accent sur le mix énergétique, le groupe entretient aussi d’ambitieux desseins concernant ses empreintes carbone. Son objectif, faire en sorte qu’à travers un comparatif gaz, l’on découvre que le taux d’émission de CO2 lié à ses activités est sur une tendance baissière.

Pour y parvenir, l’entreprise a prévu de figurer dans la liste du Top 5 mondial des renouvelables dès 2030 en réduisant à 35% sa part de production de produits pétroliers et en élevant à 50% la part du gaz naturel et à 15% celle de l’électricité en cédant le reste au gaz renouvelable et aux biocarburants.

À Patrick Pouyanné, Président-Directeur Général du groupe d’expliquer ce choix :

Aujourd’hui, pour contribuer au développement durable de la planète face au défi climatique, nous avançons, ensemble, vers de nouvelles énergies.

Patrick Pouyanné

Et d’ajouter :

L’énergie se réinvente et ce chemin des énergies, c’est le nôtre. Notre ambition est d’être un acteur majeur de la transition énergétique. C’est pour cela que Total se transforme et devient TotalEnergies.

Patrick Pouyanné

Je compare les tarifs