Nouvelle augmentation des prix du gaz pour ce mois d’août

piece sur une plaque de cuisson au gaz

Alors que les tarifs du gaz avaient déjà progressé de +4,4 % en juin et de +9,96 % en juillet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a fait savoir dans un communiqué récent que cette envolée va se poursuivre en août. Selon le régulateur, les prix vont grimper de +5,3 % par rapport au barème appliqué depuis le 1er juillet.

La flambée des prix du gaz sur le marché mondial se répercute sur les tarifs des services domestiques

D’après la CRE, cette hausse du tarif gaz est :

  • de +1,6 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson ;
  • de +3,3 % pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude) ;
  • de +5,5 % pour les ménages qui se chauffent au gaz.

Elle rajoute que

Cette flambée des prix est due à la reprise économique mondiale.

D’après le régulateur,

L’envolée des prix du gaz sur le marché mondial, causée par une forte demande et des prix trop élevés en Asie, est en grande partie responsable de cette nouvelle augmentation des tarifs domestiques.

Par ailleurs, les problèmes liés aux opérations de maintenance en mer du Nord engendrant une réduction des importations de gaz norvégien en Europe expliquent également cette situation.

Des changements importants dans les tarifs réglementés d’Engie

Les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel d’Engie se sont accrus de +6,5 % depuis janvier 2019 et de +7,4 % depuis janvier 2015.

Fin juin 2021, 3,1 millions de consommateurs résidentiels sur 10,7 millions étaient détenteurs d’un contrat au tarif réglementé de vente de gaz naturel dans l’Hexagone. 2,83 millions d’entre eux étaient clients d’Engie et les 280 000 d’une autre société de distribution.

Important Pour les particuliers et les copropriétés, les tarifs réglementés de gaz vont disparaître le 1er juillet 2023,

En attendant, ils sont libres de souscrire une offre de marché chez l’opérateur historique ou auprès d’un fournisseur alternatif.

À noter que parmi les 7,6 millions de consommateurs résidentiels ayant souscrit un contrat en offre de marché, près de 5,5 millions ont opté pour des prix forfaitaires. Dès lors, ils ne sont pas concernés par les hausses du tarif réglementé.

Je compare les tarifs