Retour sur le site meilleurtaux.com

La tempête Ciara s’en est allée en laissant quelques traces de son passage

Lignes électriques à haute tension sur fond de nuages d'orage.

La nuit du dimanche 9 au mardi 11 février a été marquée par le passage de Ciara dans la partie nord de la France ainsi que du côté des Alpes-Maritimes et de la Corse. Et puisqu’il s’agit d’une tempête d’hiver avec une rafale maximale de 219 km/h, elle n’a pas manqué de laisser quelques traces de son passage.

Dans certains pays de l’Europe comme la Pologne, la Slovénie, la Suède ou encore la République tchèque, sept cas de décès ont été enregistrés après le passage de la tempête d’hiver Ciara, alors que des dégâts matériels et des blessés ont été également répertoriés.

Pareille situation en France sauf qu’aucun mort n’a été déploré sur son territoire à part des toits arrachés, des arbres déracinés ou encore des perturbations auprès des réseaux de transports maritimes, mais également aériens. À noter cependant que ce phénomène n’était pas sans impacts sur des milliers de foyers qui ont vu leur approvisionnement en électricité s’estomper.

Les coupures de courant ont répondu présentes…

Durant les jours du 9 au 11 février, de nombreux foyers ont recouru aux services d’un site comparateur électricité pour découvrir les meilleures offres du marché. Du moins, pour ceux qui n’ont pas eu à faire face à Ciara, cette tempête d’hiver qui a balayé une bonne partie nord du pays ainsi que la Corse et les Alpes-Maritimes.

Dans les détails, l’Enedis (gestionnaire du réseau de distribution d’électricité) a précisé qu’un phénomène particulier a touché trois régions :

  •  La Normandie ;
  •  Les Hauts-de-France ;
  •  Le Grand Est.

Pour ces derniers, les coupures de courant étaient au rendez-vous si l’on croit le rapport de l’Enedis qui a fait savoir qu’à la matinée du lundi 10 février, quelque 130 000 ménages ont vu leur approvisionnement électrique s’interrompre. Un nombre qui s’est retrouvé à 15 000 vers la soirée de cette journée suite à l’intervention des experts du domaine qui d’après l’Enedis étaient :

Près de 4 000 salariés Enedis et d’entreprises partenaires à être mobilisés sur le terrain.

… Et d’autres incidents aussi

En touchant 130 000 foyers, les coupures de courant ont sans doute mérité d’être mises sous les feux du projecteur, mais il faut dire que cette tempête a aussi laissé d’autres traces de son passage. Le SDIS du Nord en a d’ailleurs donné la preuve en précisant que quelque 400 interventions en lien avec ce phénomène naturel ont été enregistrées rien que pour lundi. Dans ce sens, l’on peut ainsi énumérer certains incidents :

  •  De nombreux arbres couchés sur les chaussées ;
  •  Des centaines d’interventions pour des toitures envolées et des lignes électriques tombées à terre ;
  •  Des individus légèrement blessés ;
  •  Des toitures d’école soufflées ou encore des panneaux publicitaires effondrés.

Soit autant d’incidents qui auraient pu être limités si certains individus avaient adopté un comportement responsable. C’est du moins, ce qu’on fait valoir les sauveteurs de la SNSM du Pas-de-Calais (Wimereux) en observant des amateurs de glisse sortir en mer, alors que la tempête faisait rage. Une raison suffisante pour inciter ces secouristes à dire que ce sont là :

Des comportements inconscients, ne respectant pas les appels à la prudence les plus élémentaires.

S’ajoutant à cela, il faut aussi préciser que les réseaux de transport ont également été perturbés ne serait-ce que d’énumérer la cinquantaine de vols retardés ou annulés à Paris-Orly et à Paris-Charles de Gaulle. Pareil cas pour la voie ferrée qui a également enregistré des bouleversements.

Archives

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz Internet
Je compare
Je compare les tarifs