Retour sur le site meilleurtaux.com

La transition énergétique passe par l’hydrogène vert en Australie

Jauge de pression sur un réservoir d’oxygène

À l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique est devenue une priorité mondiale, l’Australie a choisi un chemin quelque peu différent de celui choisi par de nombreux pays pour mener à bien son combat. Pour les autorités de cette nation, la transition énergétique passe en effet par l’exploitation de l’hydrogène vert.

Effectuer un comparatif Gaz sera bientôt plus que nécessaire en Australie. Tout simplement parce que la population australienne aura à choisir entre l’usage du gaz naturel ou de l’hydrogène vert, grâce à une nouvelle initiative du gouvernement.

Dans le cadre de sa lutte contre le réchauffement climatique à travers la transition énergétique, ce pays a en effet mis sur pied un plan destiné à faire de l’hydrogène renouvelable son cheval de bataille. Une stratégie qu’il entend mener à bien, grâce à la contribution de deux groupes français de l’énergie éolienne et solaire que sont Engie et Neoen. Ceux qui l’aideront à atteindre la première étape de son objectif qui est de permettre à cette ressource d’obtenir une part de 10% de la production nationale en 2022.

L’hydrogène vert au cœur de la stratégie

En Australie, l’hydrogène vert est désormais au cœur de la stratégie gouvernementale dans sa ruée vers la transition énergétique.

Dans ce sens, le pouvoir public a, en 2019, mis sur pied un plan hydrogène. Celui qui vise à introduire l’hydrogène renouvelable dans le réseau de distribution de gaz naturel du pays pour lui permettre d’assurer les approvisionnements à hauteur de 10% d’ici l’horizon 2022. Ce qui revient à dire que des millions de foyers pourront bientôt utiliser se produit jugé soucieux de l’environnement.

En attendant, 710 ménages en profitent d’ores et déjà, grâce à un programme de test effectué par Hydrogen Park South Australia (HyP SA) qui est chargé d’injecter 5% d’hydrogène vert dans le réseau.

Ainsi, pour cette première phase, les réseaux de distribution de gaz servent de vaisseaux sanguins pour cette nouvelle solution. Toutefois, l’Australian Hydrogen Center (AHC), l’organisme en charge de la réalisation de ce projet a tenu à préciser que :

Il va développer une voie pour faire la transition vers des réseaux 100% hydrogène à travers le pays.

Pour aller plus loin, ce plan hydrogène 2019, prévoit même d’élargir cette activité dans le domaine de l’exportation en visant essentiellement des pays de la région Asie-Pacifique.

Des opérateurs français seront de la partie

Comme susmentionné le plan hydrogène 2019 est une stratégie gouvernementale destinée à promouvoir l’hydrogène vert en Australie. Pour y parvenir, l’exécutif a d’ailleurs confié la tâche à deux opérateurs français. Entendons par là, les fleurons tricolores de l’énergie solaire et éolienne que sont Engie et Neoen qui ont uni leur force pour donner naissance à Australian Hydrogen Center (AHC).

À noter que ces derniers ne sont pas seuls dans l’accomplissement de cette mission puisqu’ils profitent de l’appui financier de 845 000 dollars de la part d’ARENA, l’Agence australienne des énergies renouvelables. Un montant permettant d’ailleurs à l’AHC d’entamer les travaux de remplacement de gaz naturel par l’hydrogène dans les réseaux de distribution de gaz en commençant par les États de Victoria et d’Australie-Méridionale où certaines villes comme Adélaïde et Melbourne ont été sélectionnées.

Et en parlant d’hydrogène, il faut préciser que l’hydrogène vert n’est pas la seule piste explorée par l’Australie puisque cette nation abrite aussi la société malienne Hydroma SA qui s’est spécialisée dans la production d’hydrogène naturel assurant l’approvisionnement en énergie électrique.

Pourquoi payer plus cher ?
Quelles offres souhaitez-vous comparer ?
Electricité Gaz
Je compare
Je compare les tarifs