La production de gaz naturel en Afrique va augmenter dans les prochaines années

Augmention production gaz naturel afrique

La filière gazière n’a pas été aussi durement affectée par la crise sanitaire que la filière pétrole, selon le constat de la Chambre africaine de l’énergie. Cet organe prévoit ainsi une augmentation de la production de gaz naturel dans le continent dans les prochaines années. Les pays producteurs comme l’Algérie et le Nigéria envisagent d’ailleurs d’intensifier leurs efforts pour pouvoir exploiter davantage les réserves de gaz naturels existants.

Actuellement, l’Afrique compte cinq pays producteurs de pétrole et de gaz naturel. Outre l’Algérie et le Nigéria, l’Égypte, la Libye et l’Angola peuvent contribuer à accélérer la croissance de l’industrie gazière et favoriser l’atteinte des objectifs indiqués dans les perspectives énergétiques en Afrique : accroître la part du GNL dans le bouquet énergétique. D’autre part, de nouveaux producteurs comme le Mozambique, la Mauritanie et le Sénégal viennent renforcer leurs rangs.

70 % de la production servira à couvrir les besoins domestiques

Jusqu’ici, le gaz naturel extrait des gisements africains sert à couvrir en premier lieu les besoins domestiques.

Important En effet, seulement 30 % de la production est destinée à l’exportation, dont 20 % vers l’Europe et le reste vers l’Asie.

Cette tendance ne devrait pas trop évoluer même si la production va augmenter de manière significative. La hausse constante de la demande intérieure contraint les pays producteurs, notamment ceux de l’Afrique du Nord à limiter la quantité destinée à l’exportation.

Pour les années à venir, la consommation de gaz en Afrique va être dopée par la croissance industrielle et la hausse des besoins en énergie plus fiable et moins polluant.

Les offres de chaque fournisseur gaz devraient toutefois répondre aux besoins réels des consommateurs, une amélioration des infrastructures gazières est préconisée.

L’Asie de l’Est en passe de devenir le principal importateur de gaz naturel africain

Important Le rapport de l’AEC a précisé que l’Asie de l’Est est en passe de devenir le principal importateur de gaz naturel africain.

La plupart des projets initiés cette année concernent en effet l’exploitation de GNL à destination des pays asiatiques. La part de marché des exportations de gaz de ces derniers pourrait ainsi dépasser celle de l’Europe dans les dix prochaines années.

Je compare les tarifs