Le prix régulé actuel de l’Arenh ne permet pas à EDF d’assurer la décarbonation de son parc électrique

Prix arenh difficulté décarbonation edf

Fixé à 42 euros/MWh, le prix régulé de l’Arenh n’a fait l’objet d’aucune revalorisation depuis 2012. Ce mécanisme suscitant des débats depuis quelque temps devrait être réformé en profondeur, selon les suggestions de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Mais la Commission européenne qui est actuellement en négociation avec le gouvernement français déclare que cette réforme doit être subordonnée à la réorganisation d’EDF (projet Hercule).

S’opposant fermement au démantèlement d’EDF, les syndicats de l’énergie revendiquent que la proposition de la CRE à propos du prix régulé de l’Arenh devrait être appliquée sans délai. Autrement, le fournisseur historique ne pourra pas assurer la décarbonation de son parc électrique.

Vers une vente de toute la production nucléaire sur le marché de gros ?

Si de nombreuses options sont avancées à propos de la réforme de l’Arenh, les parties prenantes ont tendance à pencher pour la vente de toute la production nucléaire sur le marché de gros.

Néanmoins, rien n’est encore décidé, et l’État devra choisir entre la revalorisation du prix régulé et le remplacement du dispositif par un mécanisme de corridor.

Important Dans le calcul du coût d’approvisionnement des fournisseurs alternatifs, il convient de prendre en compte la hausse constante des coûts de la maintenance et de la sûreté des centrales nucléaires, ainsi que les ressources nécessaires pour assurer le financement de la prolongation du parc. D’autre part, EDF doit investir dans la décarbonation de son parc électrique.

Il ne faut pas non plus oublier l’impact de la réforme sur les prix de vente de l’électricité aux consommateurs. Ceux-ci pourraient estimer leurs consommations avec notre outil de simulation EDF et comparer les offres de ce fournisseur historique avec celles des alternatifs.

La revalorisation sans délai du prix de l’Arenh revendiquée par l’interfédérale

Pour l’interfédérale, la meilleure solution est la revalorisation sans délai du prix régulé de l’Arenh à 48 euros/MWh.

Selon son explication,

Il s’agit de la stratégie la plus cohérente pour aider le groupe à surmonter les difficultés auxquelles il fait face en ce moment. Ceci lui permettra également de financer la prolongation du parc nucléaire.

Archives

Je compare les tarifs