EDF dévoile ses ambitions sur le marché des particuliers

EDF stratégie particulier

Depuis le 1er janvier 2021, les tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité ne sont plus proposés aux professionnels, et la suppression interviendra au 1er juillet 2023 pour les ménages. D’ici là, EDF affiche ses ambitions pour ses offres de marché à destination de la clientèle particulière.

Le cap des 3 millions d’abonnés visé à l’horizon 2023

À l’occasion d’une récente conférence de presse, EDF a dévoilé ses objectifs en matière de commercialisation des contrats d’électricité auprès des particuliers d’ici 2023. Fabrice Gourdellier, le directeur pour ce segment, a annoncé cibler

3 millions de clients d’ici deux ans, soit une multiplication par trois.

Fabrice Gourdellier

Important Le groupe précise vouloir atteindre 25 % de part de marchés à ce même horizon, ce qui représenterait une hausse de 7 points de pourcentage par rapport à l’année dernière.

EDF a également des attentes ambitieuses en matière de contrats de service hors énergie, Fabrice Gourdellier évoquant une augmentation de 100 % à cette échéance. L’énergéticien souhaite en outre accélérer son développement dans les nouveaux usages de l’électricité.

Une simulation EDF est d’ores et déjà recommandée pour les abonnés des formules aux tarifs réglementés qui souhaitent basculer vers l’une de ses offres de marché. Toutefois, pour trouver une proposition vraiment adaptée à ses besoins et à son budget, il est plus pertinent de mettre plusieurs fournisseurs en concurrence.

Pas de forte hausse des tarifs de l’électricité au cours des prochaines années

Selon Marc Benayoun en charge des Clients, Services et Territoires, le directeur exécutif de l’entreprise,

La composition du portefeuille évolue avec un recul des contrats en TRV et une progression de ceux aux tarifs de marché, ainsi qu’une place grandissante pour le gaz et les services.

Marc Benayoun

Grâce à cette transformation, le groupe espère un

Accroissement du panier moyen par client.

Marc Benayoun

Important Car EDF n’attend pas de croissance marquée des tarifs de l’électricité dans les prochaines années.

Marc Benayoun a déclaré anticiper un « ralentissement des taux par rapport au rythme observé pendant les deux ou trois dernières années. Il ajoute même que des baisses seront possibles.

Archives

Je compare les tarifs