Le rôle essentiel des énergies propres pour relever le défi climatique mondial

Energie propre défi climatique

Le côté économique de l’énergie solaire explique en partie son succès croissant, puisque selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie (IEA), elle est nettement moins onéreuse que les énergies fossiles. Plus généralement, les sources renouvelables sont en plein essor et leur part sur la production mondiale totale pourrait grimper à 80 % d’ici 2030.

Le solaire, une énergie peu coûteuse en pleine croissance

À la mi-octobre, le rapport World Energy Outlook de l’IEA fait un bilan du système énergétique mondial pour l’année 2020 et ses prévisions pour les prochaines années. L’un de ses principaux enseignements est que l’énergie solaire détient le record du coût de fabrication le plus faible de l’histoire.

En effet, l’Agence estime le prix de revient d’un mégawatt par heure d’énergie solaire à moins de 20 euros. En comparaison, 49,50 euros sont nécessaires pour obtenir d’une centrale nucléaire existante la même quantité d’énergie et entre 70 euros et 100 euros dans le cas d’une centrale thermique au gaz.

Selon le Dr Fatih Birol, directeur exécutif de l’IEA,

Le solaire est en train de s’imposer comme la star du marché de l’électricité à travers le monde.

Dr Fatih Birol

Les offres se multiplient, de plus en plus complètes et compétitives.

Le recours à un comparateur énergie en ligne est recommandé pour dénicher gratuitement la formule la mieux adaptée à ses besoins et son budget.

Selon les estimations du docteur, en tenant compte des paramètres politiques actuels,

À partir de 2022, cette technologie devrait connaître la croissance la plus rapide et la plus importante.

Dr Fatih Birol

Le rôle clé des énergies renouvelables pour l’atteinte de la neutralité carbone

Une des hypothèses de l’IEA stipule que

Le poids des énergies renouvelables sur le marché énergétique mondial atteindra 80 % en 2030.

Le développement le plus marqué sera celui du solaire, suivi par l’éolien, grâce à ses installations aussi bien terrestres que maritimes. Elle ajoute que

Si le plan de développement durable est respecté, les énergies solaire et éolienne joueront un rôle clé dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Cela passe notamment par des efforts accrus des investisseurs privés et des États sur le volet « énergie verte ».

La part des énergies fossiles, en revanche, va se réduire progressivement à court et moyen terme,

Selon les perspectives de l’IEA. Le docteur Birol explique que

L’époque d’une demande globale en pétrole touchera à son terme dans la prochaine décennie,

Dr Fatih Birol

Mais précise que de véritables politiques gouvernementales seront indispensables.

Important Le défi majeur auquel seront confrontés les gouvernements sera la diminution drastique des émissions de CO2 issues de la production et l’utilisation de l’énergie.

Pour l’expert,

L’inversion définitive de la courbe et l’atteinte de la neutralité carbone en 2050 requièrent une accélération des changements structurels.

L’IEA attend ainsi des États des mesures décisives au cours de la prochaine décennie en matière de transition vers les énergies propres.

 

Je compare les tarifs