La situation énergétique de la Suisse

éolienne

La Russie semble être le pays qui tire le plus gros avantage de la crise énergétique actuelle, contrairement à la Suisse, qui est pleinement consciente de sa précarité énergétique. Indirectement, celle-ci compte sur les combustibles russes pour ses importations. Aujourd’hui, elle envisage des solutions pour combler ses besoins en énergie.

L’Europe se trouve dans une position des plus délicates par rapport à la guerre en Ukraine. Même si elle condamne les agissements russes, elle sait que la Russie culmine au-dessus du marché du gaz. À l’instar de ses pays voisins, la Suisse est bien obligée de se faire à l’idée que pour l’instant, elle peut difficilement se passer de ses combustibles.

Outre le gaz, le pétrole est un combustible que la Suisse se procure sur le marché extérieur. Cette dépendance ne fait que démontrer la nécessité pour le pays de diversifier ses sources énergétiques, afin de faire face au prochain hiver.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Une forte dépendance aux combustibles

La Russie, géant mondial de la production de gaz, a vu sa position se renforcer à la suite de la hausse du tarif gaz. Les combustibles qu’elle exporte représentent une grande part de ceux consommés en Europe. En Suisse,

Important Le gaz russe représente la majeure partie du gaz approvisionnant les consommateurs locaux.

Le pays les importe indirectement, grâce à des intermédiaires européens avec lesquelles il est lié contractuellement.

En tout cas, le combustible russe représente 43 % des importations de l’année dernière. La deuxième place, détenue par la Norvège, ne représente que 22 % du gaz venant de la Russie. Dernièrement, cette dernière a coupé les vannes de l’approvisionnement à destination de la Pologne et la Bulgarie. Cette décision risque de mettre en péril la fourniture de gaz pour la Suisse.

Une situation contre laquelle le gouvernement du pays a les mains liées. En effet, cet approvisionnement en gaz est l’apanage des entreprises. Mais la Suisse pourra compter sur son stock pour amortir les chocs éventuels.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Vers une plus grande autonomie énergétique

À l’instar de nombreux pays européens, la Suisse ambitionne de mettre en place un système de fourniture d’énergie alternative, pour ne citer que le solaire. Cependant, un tel projet ne pourra être opérationnel et totalement efficace qu’à long terme. Pour l’instant, le pays ne peut que mettre en place une procédure de réduction de la consommation de gaz, surtout au cœur de l’hiver.

Toutefois, ses besoins restent modestes en comparaison avec ceux des autres pays européens. Cela s’explique par le fait que le gros de la consommation sert pour approvisionner environ 300 000 foyers. Ils en ont besoin pour leurs cuissons et leurs chauffages. Cet usage modeste du gaz ne représente qu’environ le tiers de la consommation énergétique de la Suisse.

Je compare les offres