La France se lance dans la promotion de la filière gaz renouvelable

production de gaz

Représentant actuellement 1 % de la consommation de gaz dans le pays, le gaz renouvelable pourrait contribuer à la réduction de la dépendance de la France aux importations.

En 2021, l’Hexagone compte 365 sites de production de gaz renouvelable, et la quantité de biométhane injectée dans les réseaux du gaz s’est chiffrée à 6 TWh. La crise énergétique actuelle a fait flamber le prix du gaz naturel sur le marché mondial et les coûts de production de gaz renouvelable se révèlent désormais plus abordables.

En vue de promouvoir la filière, le ministère de l’Écologie vient de lancer des appels d’offres destinées aux grands producteurs de biogaz (supérieur à 25 GWh par an). Ceux-ci pourront bénéficier d’un contrat d’achat avec l’État, un dispositif de soutien qui vise la sécurisation des prix de vente des gaz produits sur 15 ans.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Réduire la dépendance aux importations de gaz

La baisse des tarifs de rachat du biogaz en 2020 a ralenti le développement de la filière gaz renouvelable en France.

Mais face à la crise énergétique engendrée par le conflit en Ukraine, le gouvernement ne peut qu’accélérer la promotion de la filière en vue de réduire la dépendance du pays aux importations du gaz russe.

Important Le soutien de l’État permettrait de développer plus rapidement un millier de projets déjà en cours, soulignent les professionnels du secteur, lesquels profitent de l’occasion pour demander l’activation du traitement des dossiers en attente.

Ils insistent également sur l’intérêt de fixer dès cette année le taux minimum de gaz vert dans le portefeuille des fournisseurs d’énergie.

Afin de pouvoir identifier des pistes d’économies, il convient de procéder à une estimation consommation gaz. Ceci permettra de mieux gérer la consommation au quotidien et de sélectionner l’offre la plus adaptée à ses besoins.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Le biogaz pourrait représenter jusqu’à 20 % de la consommation en 2030

Selon l’estimation des professionnels du secteur, si la filière bénéficie d’un dispositif de soutien stable, la consommation de biogaz en France pourrait grimper significativement et atteindre 20 % en 2030, alors que l’objectif fixé se limite actuellement à 10 %.

Je compare les tarifs