Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Demain

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Comparez, simulez et trouvez le fournisseur d'énergie

qui correspond à vos besoins

Je découvre les offres

Le projet de labellisation des centrales à gaz divise

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 25 janvier 2022 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.
Vue aérienne du pétrolier de stockage

Le nucléaire n’est pas la seule énergie que la Commission européenne souhaite inclure dans sa taxonomie verte. Les centrales à gaz de nouvelle génération font aussi partie du lot. Le texte propose de qualifier le gaz comme énergie de transition. Cette initiative, défendue par un groupe de pays menés par l’Allemagne, est loin de faire l’unanimité.

L’Europe ambitionne d’atteindre le net zéro à l’horizon 2050. Pour y parvenir, le groupe des 27 entend orienter les investissements et les financements des banques et des organismes étatiques vers les activités vertueuses. Cela exclut d’emblée les sources d’énergies très polluantes, telles que le :

  • Fioul ;
  • Charbon.

La fin de ces énergies fortement émettrices en CO2 ne fait plus aucun doute. En revanche, la question se pose encore pour le gaz, un combustible provenant d’une filière réputée polluante et nocive pour l’environnement. Certains États européens demandent la classification du gaz comme énergie de transition et prolonger ainsi son utilisation.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La sécurité d’approvisionnement au détriment de l’environnement

En 2019, le gaz produit 19,6 % des besoins européens en électricité, selon un comparateur gaz. Cette part n’a de cesse de progresser, en partie à cause de la faible disponibilité du nucléaire (23,7 % du mix électrique) et l’intermittence des EnR. Le projet de taxonomie verte de la Commission européenne a peu de chance d’inverser cette tendance. Les analystes pensent même que cette réglementation incitera les compagnies européennes à investir davantage dans de nouvelles capacités de production d’électricité à partir du gaz naturel.

Ces nouvelles capacités pourraient être installées en Italie ou en Allemagne, des pays qui ne cachent pas leur envie de sortir du charbon et du nucléaire et qui défendent le maintien des centrales à gaz. Ces États croient que le gaz fossile permettra de garantir la sécurité d’approvisionnement en électricité, sans être trop dépendant des énergies renouvelables, ni du nucléaire. D’après Thierry Bros, professeur à Sciences Po, le projet de labellisation des centrales à gaz aura peu d’impact sur leur contribution dans le mix électrique de l’UE.

Cette énergie fossile, facilement pilotable, conservera son importance et permettra de faire face aux pics de consommation et aux chutes de la production dues à l’intermittence des centrales photovoltaïques et éoliennes. Cette réalité inquiète les associations environnementales. Elles craignent que les énergéticiens profitent de cette taxonomie verte pour labelliser de nouvelles centrales à gaz et retarder ainsi la réalisation de l’objectif de neutralité carbone en Europe.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Une labellisation soumise à des conditions

Le texte présenté par la Commission européenne précise les modalités de labellisation des futures centrales à gaz destinées à remplacer le charbon et le nucléaire. Pour obtenir la fameuse certification, les sites doivent obtenir un permis de construire avant 2030.

Les constructeurs devront aussi s’engager à limiter les émissions de CO2 de ces centrales à moins de 270 g/kWh d’électricité produite. Ce plafond est fixé à 500 kgCO2/kWh de capacité de production moyenne sur deux décennies.

Autre condition : les initiateurs des projets doivent apporter la garantie que leur centrale puisse utiliser progressivement de l’hydrogène ou du biométhane à l’avenir. La Commission souhaite que ces gaz bas carbone alimentent 55 % des besoins en combustible des centrales en 2030.

favicon

Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres