Iberdrola invite une partie de ses clients français à changer de fournisseur

estimation__consommation_electrique

En temps normal, une entreprise cherche en permanence à agrandir son portefeuille client et convaincre le plus de consommateurs possible. Le geste de la compagnie espagnole Iberdrola peut alors surprendre. Le fournisseur aurait demandé à plusieurs abonnés de résilier leur contrat, à cause de l’augmentation notable des prix de l’énergie.

Pour rappel, le marché de l’électricité français est libéralisé en 2007, mettant fin au monopole historique d’EDF. La compagnie nationale reste toutefois le plus grand fournisseur des ménages et des entreprises, assurant 63 % du volume distribué en France.

Mais les fournisseurs alternatifs, comme TotalEnergies, Uniper, Engie et Enel, grappillent chaque année de nouvelles parts de marché. Toutes ces entreprises veulent renforcer leur position en 2023, quand le tarif réglementé disparaîtra. Iberdrola partage ces ambitions. Pourtant, la compagnie espagnole vient de pousser quelques milliers de ses clients français à trouver un autre fournisseur d’ici le mois d’octobre. Cette décision aurait été prise afin de protéger leurs intérêts.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Résilier des contrats pour éviter les litiges

Dans son dernier rapport d’estimation consommation électrique en France, RTE note un bond remarquable des raccordements de petites installations photovoltaïques entre juillet 2021 et juin 2022. Les achats de chaudières à bois automatiques et de pompes à chaleur ont aussi augmenté significativement. Cette ruée vers les énergies renouvelables est l’une des nombreuses conséquences de la flambée des prix de l’énergie.

Fin mai, le médiateur national de l’énergie rapporte un autre effet de cette crise :

Important Les litiges opposant les fournisseurs d’électricité et les consommateurs se multiplient.

Ces différends portent principalement sur les :

  • Tarifs trop élevés ;
  • Écarts manifestes entre les prix facturés et les prix affichés sur les publicités ;
  • Résiliations abusives de contrats.

Ces problèmes semblent avoir motivé la récente décision d’Iberdrola. La compagnie espagnole a demandé à plusieurs de ses abonnés français de résilier leur contrat avant leur renouvellement automatique, prévu en octobre. Le principal rival d’EDF dans l’Hexagone recommande à ces clients de changer de fournisseur. Dans le cas contraire, les consommateurs en question subiront un doublement, voire un triplement de leur facture, à cause des prix élevés sur les marchés de gros. D’autres pourront être privés d’électricité, tout simplement.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un avis adressé à une petite partie de la clientèle

Selon un représentant de l’énergéticien espagnol, la résiliation évitera aux titulaires des contrats problématiques une forte hausse de leur facture d’électricité dans les prochains mois.

ImportantLe mieux, pour eux, serait de s’engager avec un fournisseur qui propose un abonnement au tarif réglementé ou indexé sur le tarif réglementé.

Cependant, Iberdrola nie vouloir se retirer du marché français. Ces résiliations concernent seulement 2 % de ses abonnés en France, soit moins de 10 000 contrats.

Notons que l’entreprise espagnole fournit entre 400 000 et 500 000 familles dans le pays, selon les dernières estimations. Elle fait un choix différent des autres fournisseurs alternatifs, comme Cdiscount Énergie et E.Leclerc énergies. Ces derniers n’acceptent plus de nouveaux abonnés depuis l’envolée des prix de l’énergie. Les arguments avancés par Iberdrola tiennent la route, dans un marché français où les abonnés au tarif réglementé sont favorisés par rapport aux autres clients. En juin, 67 % des ménages français ont bénéficié des TRV. Grâce à l’intervention du gouvernement, la hausse de ces derniers ne dépassera pas 4 % cette année.

Je compare les tarifs