Le parc éolien offshore de Saint-Nazaire entame sa production d’électricité

éoliennes

La France mise beaucoup sur les sources d’énergie renouvelable pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. L’éolien marin occupe une place centrale dans cette transition. Le démarrage de la production électrique du parc éolien de Saint-Nazaire constitue de fait une excellente nouvelle pour le pays. Le site devrait atteindre sa pleine capacité en décembre.

Avant juin 2022, la France n’a jamais exploité d’éoliennes en mer. Sur ce point, elle est largement devancée par ses voisins européens, qui utilisent cette source d’énergie verte depuis des décennies. La Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Danemark sont particulièrement en avance : ces pays concentrent 98 % du parc éolien offshore européen, grâce aux champs installés en mer du Nord. Décidé à refaire son retard, l’Hexagone a lancé le projet du premier parc éolien offshore sur son territoire en 2011. Onze ans plus tard, le site a produit ses premiers électrons.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Une mise en service attendue vers la fin 2022

L’histoire du parc d’éoliennes en mer à Saint-Nazaire a commencé au début des années 2020, à une époque où le vent représentait une infime partie du comparatif électricité de la France. En raison de son attachement au nucléaire, le pays a pris beaucoup de temps avant de s’intéresser aux énergies vertes.

Néanmoins, le développement du parc éolien de Saint-Nazaire propulse l’industrie énergétique française dans une ère nouvelle. La mise en service de ce site est attendue pour fin 2022 ou début 2023 au plus tard.

Ce complexe marin accueillera 80 éoliennes installées entre 12 et 20 km au large des côtes de la Loire-Atlantique. Lorsqu’il atteindra sa pleine capacité,

ImportantLe parc produira l’équivalent de la consommation électrique de 700 000 personnes, soit une capacité maximale de 480 MW.

Cela correspond à 20 % des besoins annuels en électricité de la Loire-Atlantique. Pour les dirigeants français, la mise en service du parc met fin à une longue série de rebondissements dus à l’opposition de certains riverains et d’associations de défense de l’environnement. En 2016, un recours déposé par trois organismes a failli stopper le projet. Le rejet définitif de ces pourvois par le Conseil d’État a permis de commencer la préparation du chantier en 2019. Trois ans après, EDF Renouvelables a terminé l’installation des premières éoliennes du site.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Une première production d’électricité verte par 27 éoliennes

ImportantLe 10 juin dernier, EDF Renouvelables et RTE ont annoncé que 27 éoliennes du parc de Saint-Nazaire ont injecté leurs premiers électrons dans le réseau électrique national.

Ces aérogénérateurs ont été installés mi-avril.

Pour la filiale d’EDF spécialisée dans les énergies vertes, cette nouvelle marque un tournant important dans la transition énergétique nationale. La compagnie prévoit d’augmenter progressivement la capacité du parc dans les prochains mois, en accélérant la pose des 53 éoliennes restantes.

Surtout, les débuts prometteurs du parc de Saint-Nazaire préfigurent le développement des prochaines éoliennes en mer de la France. Le premier appel d’offres remporté par EDF Renouvelables inclut également la construction d’autres parcs éoliens offshore à :

  • Fécamp ;
  • Saint-Brieuc ;
  • Courseulles-sur-Mer.
Je compare les tarifs