Divergence de vues entre la CRE et EDF concernant le gel tarifaire

siège edf

Les mesures mises en place en vue d’éviter le rattrapage sur les factures d’électricité en 2022 devraient être reconduites en 2023, selon les propositions de la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Toutefois, ces engagements en faveur des consommateurs contre la flambée des prix de l’énergie ne conviennent pas du tout à EDF. Selon l’explication de l’énergéticien, ceux-ci aggraveraient ses difficultés financières.

L’énergéticien a d’ailleurs précisé que le gel des tarifs et la hausse des volumes d’Arenh (Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique) en vigueur dans un contexte inflationniste lui ont fait perdre 10 millions d’euros d’excédent brut d’exploitation d’euros. D’autre part, plusieurs procédures judiciaires ont été engagées par ses actionnaires à son encontre suite à la mise en place de ces mesures.

Je compare les fournisseurs d'énergie

La CRE suggère la revalorisation du tarif régulé

Pour la commission de régulation,

Le rattrapage sur les factures d’électricité en 2023 nuira à la compétitivité des firmes françaises et pèsera sur le budget quotidien des ménages.

Son président, Jean-François Carenco suggère ainsi de

Reconduire les mesures appliquées au début de cette année pour contenir l’inflation.

Jean-François Carenco

Le volume d’électricité nucléaire commercialisé au tarif régulé devrait ainsi atteindre 130 TWh. Et pour ne pas pénaliser EDF, celui-ci pourrait être amené à vendre à 50 euros le mégawattheure au lieu du tarif actuel fixé à 46,2 euros. En outre, il recommande également

Le maintien du niveau actuel de la Taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité (TICFE), qui a été revu à la baisse en février dernier.

Jean-François Carenco

Important La reconduction de ces mesures convient sans aucun doute aux consommateurs. Actuellement, le prix du kWh (au 1er juin 2022) est de 0, 174 euros pour le particulier ayant opté pour le tarif base et de 0, 1757 euros pour les professionnels.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Gel des prix de l’électricité jusqu’au février 2023 et pas de rattrapage sur les factures

Malgré l’évolution haussière des prix de l’électricité sur le marché de gros, le ministre de l’Économie a annoncé le maintien du gel tarifaire jusqu’au février 2023. Il a également précisé qu’

Il n’y aura pas de rattrapage sur les factures l’an prochain, même si la mise en œuvre de cette mesure va coûter cher à EDF.

Jean-François Carenco

En effet, pour cela, un financement supplémentaire de près de 2 milliards d’euros est nécessaire. À noter que le gouvernement a prévu une hausse de 8 % des factures d’électricité en 2023 avant de faire marche arrière.

Je compare les tarifs