Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Aujourd'hui

Demain

Après-demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Comparez, simulez et trouvez le fournisseur d'énergie

qui correspond à vos besoins

Je découvre les offres

La CLCV s’inquiète d’une possible augmentation des factures énergétiques en 2023

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 21 juin 2022 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.
calcul des factures

Craignant l’impact de la flambée du prix du gaz sur le pouvoir d’achat des Français, le gouvernement a gelé les prix de l’électricité et plafonné la hausse des tarifs réglementés du gaz cette année. L’exécutif assurait à l’époque que ce blocage n’entraînera aucun effet de rattrapage en 2023. La CRE n’est pas vraiment de cet avis.

En début d’année, la Commission de régulation de l’énergie a indiqué que les prix de l’électricité en France devaient augmenter de 44 % pour être conformes aux réalités du marché. Exceptionnellement, l’État n’a pas suivi cette recommandation et a préféré déployer un bouclier tarifaire. Cette mesure a permis de limiter l’augmentation des TRV de l’électricité à 4 %.

Dans sa dernière délibération, la CRE préconise à nouveau une révision des tarifs réglementés de vente de l’électricité à partir de 2023. Cette conclusion inquiète autant l’exécutif que l’association de consommateurs CLCV. Les messages d’assurance du gouvernement risquent de ne plus suffire.

Je compare les fournisseurs d'énergie

De vagues solutions pour éviter un rattrapage des prix

Avant l’application du bouclier tarifaire en février, Bruno Le Maire a martelé que ce dispositif d’urgence n’impactera pas les factures énergétiques des Français en 2023. Le ministre de l’Économie a répété le même message fin mai. Cette fois, il a nuancé ses propos. Face à l’inflation inévitable des factures liées à l’estimation consommation électrique des familles, le gouvernement cherche des solutions qui permet de réduire les dépenses contraintes.

Cela implique d’agir sur les prix de l’énergie, une intervention pour laquelle l’exécutif aura besoin d’un financement supplémentaire. Le locataire de Bercy précise que des solutions pourraient être intégrées au prochain projet de Loi de finances. Cette réponse exclut d’emblée toute nouvelle hausse des tarifs réglementés, selon Bruno Le Maire. Il pense plutôt à un effort supplémentaire de la part d’EDF associé à d’autres leviers, tels que :

  • L’abaissement de la TVA ;
  • La suppression de la TICFE.

Ces propositions restent aujourd’hui au stade d’idées. Le gouvernement aura fort à faire pour les mettre en application, connaissant la situation des caisses de l’État… et d’EDF. Mi-juin, le CSE de la compagnie estime dans un communiqué qu’EDF ne passera pas la fin d’année si le gouvernement maintient les mesures du bouclier tarifaire. À cause de ce dispositif,

Important La dette de l’entreprise atteindrait 60 milliards d’euros fin 2022, soit 20 milliards de plus en un an.

Pour éviter le désastre, le CSE soumettra deux propositions lors de la prochaine réunion du conseil d’administration d’EDF. La première porte sur l’application d’une grille tarifaire calquée sur le mix de production français. La seconde mesure consiste à abandonner le dispositif Arenh.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Jusqu’à 150 euros de dépenses supplémentaires selon la CLCV

Peu rassurée, l’association CLCV craint que les promesses de Bruno Le Maire ressemblent à un « mirage ». Dans l’état actuel des choses,

ImportantLe rattrapage de 8 % demandé par la CRE pourrait bien avoir lieu l’année prochaine.

Selon la CLCV, cela correspond à une augmentation de 150 euros du budget électricité pour une famille moyenne, soit une hausse de 12,5 euros par mois. Un tel changement, combiné à l’augmentation de 4 % de 2022, pèsera probablement sur le pouvoir d’achat des ménages.

Près de 19 millions de familles seront affectées par cette hausse. Jugeant la situation alarmante, la CLCV reproche à la CRE de ne pas avoir consulté les associations de consommateurs lors de sa dernière délibération.

favicon

Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres