Ces conseils pour faire des économies sur sa facture d'électricité

prix de l'électricité

Même si la hausse du prix des tarifs réglementés de l’électricité a été limitée à 4% en février dernier par le gouvernement, ce bouclier tarifaire n’est en place que jusqu’à la fin de l’année. Quelques conseils simples à appliquer pourraient vous permettre de faire des économies sur votre facture à l’année.

Face à la flambée des prix de l’énergie, la Première ministre Elisabeth Borne a confirmé le 23 juin la prolongation du bouclier tarifaire, jusqu’à la fin de l’année 2022. Ce dispositif a initialement été mis en place pour protéger les particuliers et les entreprises d’une hausse trop importante des prix de l’énergie, évaluée à 35%, début 2022, par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Mais ce bouclier tarifaire ne sera pas éternel. Mieux vaut donc prendre dès à présent de bonnes habitudes, et appliquer les quelques conseils donnés par l'Agence de la transition écologique (Ademe).

Je compare les fournisseurs d'énergie

Débrancher ou éteindre les appareils inutilisés

Cela peut sembler surprenant et pourtant, les appareils électriques branchés que vous n'utilisez pas consomment tout de même de l’énergie. L’Ademe conseille ainsi de bien penser à éteindre, voire débrancher tous les appareils que vous n’utilisez pas, et ne pas simplement les laisser en veille. Si vous possédez beaucoup d’appareils électriques, il est préférable de faire usage de multiprises ou si possible, d'utiliser une prise programmable afin d’automatiser la mise en marche et l'arrêt.

À l’année, ces consommations peuvent représenter jusqu'à 15% sur la facture d'électricité (hors chauffage et eau chaude). En appliquant cette astuce, cela vous permettrait d’économiser l'équivalent d’une centaine d’euros. Vous pouvez réaliser une estimation de votre consommation électrique en utilisant notre simulateur.

Une liste d’astuces simples au quotidien

Limiter son chauffe-eau à une température maximale de 60 degrés peut permettre de baisser sa consommation électrique de 20% par an. Si vous bénéficiez d’un contrat “heures pleines heures creuses”, il peut s’avérer rentable au-delà d’une utilisation à 50% en heures creuses. En effet, d’après 60 millions de consommateurs, pour la plupart des abonnés à ce type d’offre, l’utilisation tourne plutôt autour de 40%. Ce qui leur fait perdre à l’année environ 50 euros.

Parmi les nombreux conseils à appliquer au quotidien, l'Ademe suggère aussi de privilégier les douches courtes, de bien mettre les robinets en position « froide », de poser un couvercle sur les casseroles et les poêles pour consommer 25% d'énergie en moins, d’éteindre les plaques électriques juste avant la fin de la cuisson, de lancer le nettoyage par pyrolyse après une cuisson au four, ou encore de laisser refroidir totalement les plats avant de les placer au réfrigérateur.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Bien réguler la chaleur dans son logement

Enfin, concernant le chauffage électrique qui coute en moyenne 750 euros par an pour une maison et 300 euros en appartement, il est recommandé de diminuer d’un ou deux degrés la température du thermostat. En hiver, pour garder la chaleur produite mieux vaut fermer ses volets et/ou les rideaux la nuit et éviter de placer des meubles ou éléments obstruant devant les radiateurs.

L'été, s’il peut être tentant d’opter pour un climatiseur, préférez les ventilateurs, moins énergivores. Selon l’Ademe le recours à un climatiseur alourdit la facture de 130 euros, pour un mois d'utilisation seulement.

Je compare les tarifs