Le fournisseur danois Barry va lancer son offre d’électricité à tarif indexé en France

 Un homme verifie l’energie de sa maison

Très en vogue dans les pays scandinaves, les contrats de fourniture d’électricité à prix variables sont un concept encore peu connu en France. Pourtant, ils pourraient être la solution idoine pour réduire de manière conséquente la facture d’électricité des ménages. Le principe est simple : les prix sont indexés sur le marché de gros et évoluent en fonction de la demande. Barry, un fournisseur danois, souhaite expérimenter ce mode de tarification en France.

Des prix qui peuvent tomber très bas

Même si le recours à un comparatif électricité peut toujours s’avérer judicieux, Barry, le fournisseur d’énergie, risque de mettre à mal la concurrence avec son système de tarification. Celui-ci consiste à indexer le prix du kilowattheure sur le prix de gros.

Concrètement, le modèle proposé par Barry via son application dédiée offre aux ménages la possibilité de réguler leur consommation, le tout en suivant l’évolution du prix du marché (un peu à la manière des cotations en bourse).

Grâce à l’application, il est possible de savoir à quelle heure du jour ou de la nuit le prix de l’électricité est au plus bas. Lors de ces phases, le consommateur pourra faire tourner ses équipements les plus énergivores, comme la machine à laver, par exemple.

Bientôt une norme

Barry présente un nouveau système de tarification qui est peu courant en France. Mais celui-ci risque bien de vite entrer dans les mœurs. En effet, une nouvelle législation devrait voir le jour d’ici 2022 et préconiser aux fournisseurs d’électricité d’adopter la tarification à prix variable au moins pour l’une de leurs offres.

ImportantComment cela fonctionne-t-il ? Un peu comme avec la bourse où les cours changent en permanence, le prix de l’électricité (dit « prix spot ») est communiqué 24 heures à l’avance et il est possible de suivre son évolution heure par heure. Le prix fluctue en fonction du volume de production et de la consommation. Pour ce faire, chaque foyer sera doté d’un compteur Linky et de l’application dédiée (neuf foyers sur dix devraient en être équipés d’ici la fin de cette année).

Ce nouveau mode de tarification pourrait être moins rentable pour les fournisseurs d’énergie, comme en témoigne le fournisseur Barry. Selon l’explication d’un responsable, ils n’ont plus la possibilité d’appliquer une marge bénéficiaire sur le kilowattheure vendu et se rémunèrent plutôt sur l’abonnement.

Archives

Je compare les tarifs