Enedis se veut rassurant face aux craintes liées au risque d’incendie du compteur Linky

compteur électrique

Alors que la France s’apprête à un déploiement massif du compteur Linky en visant la barre des 35 millions d’installations effectuées d’ici à la fin de l’année, un incendie l’impliquant est venu entacher sa réputation en semant la crainte auprès des ménages. Une inquiétude qui ne devrait pas avoir lieu d’être selon Enedis que se veut être rassurant.

Que ce soit pour une raison ou une autre, le compteur Linky n’arrête pas de faire parler de lui depuis son déploiement dans toute la France en 2015. Une fois de plus, ce petit compteur vert revient sous les feux du projecteur avec une nouvelle qui n’est pas des plus reluisantes pour son image étant donné qu’il est pointé du doigt comme étant à la source d’un incendie.

Et puisqu’il ne s’agit pas d’une grande première, inutile de préciser que les inquiétudes ont pris place auprès des ménages. Face à la situation, Enedis se veut rassurant en apportant quelques éclaircissements.

Au cœur des polémiques

Dernièrement, le compteur Linky est au cœur des polémiques qui ont notamment pris racine lorsqu’une habitante du Nord a fait savoir que sa facture edf a pratiquement explosé en affichant 4 000 euros.

Et aux dernières nouvelles, un autre sujet s’est ajouté à la liste avec le cas d’incendie répertorié récemment à l’Île-Grande dans les Côtes-d’Armor et qui serait enclenché par l’explosion du boîtier vert selon les témoins. Le deuxième incident de ce genre depuis novembre 2020 selon les observateurs rappelant le cas d’un compteur Linky qui a pris feu à Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme.

Avec ces évènements, la crainte a gagné en ampleur auprès des ménages qui sont de plus en plus nombreux à se poser des questions quant à la fiabilité de cet équipement. D’après un témoin :

Les compteurs Linky sont censés être ignifugés, mais là on a bien vu que ce n’était pas le cas, ce n’est pas rassurant.

Les fournisseurs se veulent rassurants

Face à ces inquiétudes, les fournisseurs se veulent rassurants en y apportant des explications. Pour ce qui est de la facture d’électricité de la cliente du Nord, EDF et Enedis ont tenu à faire savoir qu’il s’agit d’un effet de rattrapage suite à l’absence de la propriétaire qui a duré deux ans empêchant ainsi les relevés physiques de son compteur.

Quant aux incendies, Enedis a tenu à faire savoir que :

Toutes les expertises menées lors d’un incendie d’origine électrique ont mis hors de cause le compteur.

Dans les détails, cet organisme a souligné que la source du problème est plutôt reliée à l’installation du boîtier prenant en exemple un mauvais serrage mécanique et de préciser que :

Les incendies survenus ne proviennent pas du compteur Linky lui-même.

Et d’ajouter :

Le taux d’embrasement des compteurs Linky n’est pas supérieur à celui des compteurs électromécaniques et électroniques.

Pour expliquer ce point de vue, le gestionnaire du réseau a fait remarquer que depuis 2010, seuls 8 cas d’incendies ont impliqué le boîtier vert sur l’ensemble du territoire en précisant que ces incidents concernent principalement les modèles installés durant la phase d’expérimentation étendue sur la période de 2010 à 2015.

Enedis estime ainsi que les risques seront d’autant plus limités avec les compteurs nouvelle génération qui seront déployés d’ici fin 2021 en précisant que des mesures ont été prises pour éviter que des tels évènements ne se reproduisent. Et de rappeler que Linky est équipé d’indicateurs permettant aux utilisateurs de détecter d’éventuels dysfonctionnements bien avant que l’incendie ne survienne. À savoir :

  • Vibration ;
  • Bruit anormal ;
  • Coupure de courant inexpliquée.
Je compare les tarifs