Gestion du réseau d’électricité, le Royaume-Uni et la France adoptent des stratégies différentes

Gestion réseau électrique royaume uni

En matière de transition énergétique, chaque pays a sa propre stratégie. Au Royaume-Uni, la société nationale de gestion du réseau d’électricité et de gaz s’est offert les actifs du plus important distributeur d’électricité du pays. Pour sa part, la France a choisi une approche inverse en séparant la gestion du réseau et la distribution.

Synergie entre transport et distribution

En France, le projet de restructuration d’EDF prévoit de séparer les activités de gestion du réseau de distribution d’électricité de celle du transport d’électricité haute tension. Pour sa part, le Royaume-Uni a opté pour une stratégie totalement opposée.

ImportantNational Grid, l’opérateur national de gestion du réseau de transport d’électricité haute tension a opéré une importante transaction d’actifs avec la société américaine PPL. Ce qui lui ouvre la porte de la distribution d’électricité.

L’opérateur britannique s’est offert les parts du leader de la distribution d’électricité du pays (WPD) pour un montant de 7,8 milliards de livres. En contrepartie, la société publique a cédé à PPL des actifs qu’elle détenait dans la distribution d’électricité aux États-Unis, pour une valeur de 3,8 milliards de dollars. Elle prévoit par ailleurs de céder prochainement une grande partie du capital du réseau de gaz britannique.

Selon les explications, l’opérateur britannique espère ainsi accélérer sa transition énergétique en tirant profit de la croissance des réseaux de distribution d’électricité. Celle-ci s’annonce forte et durable grâce aux raccordements des énergies renouvelables (solaires, éoliennes) et des bornes de recharges pour véhicules électriques. Cette opération devrait également permettre à la société publique de créer de la synergie entre le transport et la distribution d’électricité.

De l’avis des experts, le développement des nouveaux usages et la variabilité des énergies renouvelables font qu’une gestion du réseau en tant qu’entité unique s’avère opportune. L’opérateur pourra ainsi bénéficier de toutes les possibilités permises par les renouvelables et les solutions de stockage d’énergie pour voitures électriques.

Attirer les investisseurs

En France, la séparation des activités de transport et de distribution d’électricité est motivée par une autre logique. Le fait est que le démantèlement des centrales nucléaires d’EDF appelle d’importants provisionnements.

Les actifs de la RTE seront utilisés à titre de garantie pour les couvrir. Les investisseurs en quête de placement attractif pourront miser sur Enedis. Cette entité présente l’avantage d’avoir des revenus régulés. Le raccordement des énergies renouvelables lui confère également de belles perspectives de croissance.

Reste à savoir laquelle de ces stratégies sera la plus profitable pour les consommateurs après un comparatif d’électricité.

Archives

Je compare les tarifs