EDF Renouvelables est sur les rails avec SNCF Énergie pour l’accompagner dans sa ruée vers la transition énergétique

train sncf energie

EDF est sur les rails avec SNCF pour l’accompagner dans sa ruée vers la transition énergétique. C’est le point culminant que l’on pourrait retenir de l’accord de partenariat signé récemment entre cet énergéticien et cet opérateur ferroviaire français dans le cadre d’un CAE ou contrat d’achat d’électricité étendu sur 20 ans.

Pour SNCF Énergie, la lutte contre le réchauffement climatique passe aussi par la transition énergétique. En raisonnant comme un comparateur électricité, cette filiale de SNCF Voyageur s’est même fixée pour objectif d’intégrer 40 à 50 % d’énergies renouvelables dans son mix de consommation électrique dès 2025.

Un ambitieux dessein qui est désormais possible, grâce à la contribution d’EDF qui, en tant que fournisseur d’énergie, prendra en charge l’approvisionnement en électricité pour cette compagnie ferroviaire pour une période étendue sur deux décennies.

Grâce à ce CAE, les trains de SNCF Énergie disposent ainsi de 20 ans pour rouler à l’énergie verte issue d’un parc photovoltaïque.

Ensemble sur les rails pour deux décennies

Comme susmentionné, SNCF Énergie et EDF ont signé un contrat d’achat d’électricité les unissant au moins pour deux décennies étant donné qu’il s’agit d’un CAE de 20 ans. Un partenariat qui, selon Jean-Pierre Farandou, est :

Inscrit dans la volonté de l’ensemble du groupe SNCF et des cheminots de faire du train la solution de mobilité durable par excellence.

Jean-Pierre Farandou

Face à cette collaboration, ce PDG de la SNCF ne s’est d’ailleurs pas retenu de démontrer sa satisfaction en s’exprimant en ces termes :

Nous sommes fiers de contribuer par ce contrat signé avec le groupe EDF à la création de capacités solaires photovoltaïques supplémentaires en France, ce qui contribuera à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en France et en Europe.

Jean-Pierre Farandou

Ce qui est également le cas pour Jean-Bernard Levy, l’homme à la tête d’EDF qui a fait valoir que :

Nous sommes très heureux de signer avec le groupe SNCF notre premier CAE d’entreprise en France pour un nouvel actif.

Jean-Pierre Farandou

En route vers la transition énergétique

Puisqu’il est essentiellement question d’approvisionnement en électricité verte, il serait facile de déduire que les signataires de ce contrat sont en route vers la transition énergétique d’autant qu’in fine, chacun y trouvera son compte. Soit :

  • L’intégration de 40 à 50 % d’énergies renouvelables dans son mix de consommation électrique d’ici 2025 pour la SNCF ;
  • Le développement de la stratégie CAP 2030 visant à doubler ses capacités renouvelables de 28 GW à 60GW nets entre 2015 et 2030 pour EDF.

Et en y regardant de près, l’on constate que cette ruée passe à travers la construction d’une centrale photovoltaïque de 20 MW qui devrait se situer dans le département du Lot sur les communes de Souillac et de Lachapelle-Auzac.

Celle qui, après sa mise en service prévue pour 2023, devrait permettre à EDF Renouvelables de s’assurer une production annuelle estimée à 25 gigawattheures. Ainsi, il serait inutile de préciser que selon le contrat CAE, la SNCF en serait le premier bénéficiaire pour une vingtaine d’années. À Jean-Bernard Levy d’ajouter :

Ce contrat permettra à EDF d’accompagner la SNCF dans son engagement dans la lutte contre le changement climatique et ouvre la voie à d’autres coopérations entre nos groupes.

Jean-Bernard Levy

Je compare les tarifs