La crise sanitaire à l’origine d’une baisse inédite de la consommation électrique dans les Hauts-de-France

compteur électrique

Difficile de dire s’il s’agit d’un avantage ou d’un inconvénient du confinement, mais cette mesure restrictive a fait en sorte que les Hauts-de-France présentent une consommation en électricité très en deçà de son niveau habituel. La baisse survient alors que les ménages ont vu leurs consommations grimper. Mais l’explication n’en est pas moins logique pour autant.

La consommation des ménages explose

Isolement oblige, les foyers ont beaucoup sollicité leurs électroménagers pendant les différents épisodes de confinement.

Le confinement a été l’occasion de réaliser des économies puisque les sorties, les vacances et les autres divertissements en plein air ont été prohibés. Seulement voilà, un autre poste de dépense est venu contrebalancer les comptes, à savoir la facture d’énergie qui s’est mise à flamber.

Recourir à un comparatif électricité durant ces périodes troubles aurait été judicieux parce qu’il fallait trouver les tarifs les plus avantageux pour faire face à cette nouvelle boulimie d’énergie.

Le télétravail, bien évidemment, sera un des facteurs majeurs de cette hausse, avec l’emploi quasi permanent de l’ordinateur et des autres appareils de communication.

Les divertissements ne sont pas non plus en reste. Privés de sorties, les adultes comme les enfants ont bien dû trouver de quoi s’occuper. La télévision, l’utilisation d’Internet aussi bien sur mobile que sur ordinateur ainsi que les nouveaux passe-temps tels que la cuisine ou le bricolage ont été parmi les facteurs ayant contribué à l’explosion de la consommation électrique.

Mais les grands acteurs n’ont pas été au rendez-vous

La flambée de la consommation des ménages lors des confinements successifs n’a pas empêché les Hauts-de-France de connaitre une situation inédite. La consommation en électricité de la région a diminué de 1,53 milliard de kilowattheures sur toute l’année 2020, d’après les chiffres fournis par le Réseau de transport de l’électricité (RTE).

Important Cette énorme économie d’énergie découle du fait que les différentes usines ainsi que l’industrie ferroviaire, les plus grands consommateurs de « jus », ont observé un temps d’arrêt significatif. Sur l’ensemble de l’année, il a été constaté une baisse de -3,4 % par rapport à 2019 alors que la région était, jusque-là, habituée à voir sa consommation d’électricité se stabiliser d’une année à l’autre.

Je compare les tarifs