Hausse de +5 % de la production d’électricité avec du charbon cette année

fumée centrale

La relance de l’économie entraîne un rebond de la consommation d’électricité à travers le monde. Selon l’Agence internationale de l’énergie, les besoins vont croître de +5 % cette année après un repli de -1 % l’année dernière. Et la tendance va se poursuivre l’année prochaine avec une progression de +4 %, d’après son estimation.

Mais cette hausse de la demande n’augure rien de bon pour l’écologie, car l’électricité verte produite par les infrastructures existantes n’arrive pas encore à couvrir les besoins. L’AIE prévoit à cet effet un recours plus important à l’électricité fossile pour 2021. La production des centrales à charbon devrait ainsi croître de +5 %, puis de +3 % en 2022.

La capacité de production électrique verte reste limitée

ImportantLe volume d’électricité renouvelable produit a enregistré une hausse significative depuis l’année dernière. Toutefois, la capacité de production reste encore limitée et n’arrive pas à satisfaire la demande accrue.

Pour 2021, la croissance prévue serait de +8 % et celle-ci permettrait de répondre à seulement 50 % des besoins en électricité dans le monde. D’autant plus que la demande ne cesse d’augmenter en Asie, notamment en Chine et en Inde, depuis la reprise des activités économiques.

Par ailleurs, le recul de la production électrique nucléaire européenne au début de cette année a favorisé la hausse de la part de l’électricité produite par les centrales de charbon dans le mix énergétique . La quantité de gaz carbonique émise par le secteur devraient ainsi rebondir (+3,5 % cette année et +2,5 % en 2022).

Pour rappel, les consommateurs peuvent contribuer à la réduction des émissions de CO2 en optant pour une offre d’électricité verte. Avant de changer d’offre ou de fournisseur, il est conseillé d’effectuer une estimation consommation électrique et d’explorer les pistes d’économie.

Les investissements dans les technologies vertes à privilégier

Afin de limiter les émissions de CO2 par le secteur électrique et d’atteindre la neutralité carbone en 2050, l’AIE encourage les investissements dans les technologies vertes.

Il faudrait alors privilégier les projets relatifs aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, soulignent ses experts.

Je compare les tarifs