Le gaz algérien livré en Espagne change d’itinéraire

gaz algérien

La tension entre l’Algérie et le Maroc s’intensifie. D’ailleurs, l’Algérie a d’ores et déjà annoncé que les liens diplomatiques entre les deux pays sont aujourd’hui rompus. Ce divorce entraine une complication dans l’approvisionnement en gaz naturel de l’Espagne par l’Algérie. Jusqu’ici, le gaz transitait par un gazoduc qui traverse le Maroc.

Faire l’impasse sur le gazoduc Maghreb-Europe

Le torchon brûle de plus belle entre l’Algérie et le Maroc. Les liens diplomatiques entre les deux pays sont rompus. Temporairement ou de manière définitive ? La réponse à cette question n’est pas encore évidente compte tenu de la situation qui ne semble pas vouloir s’arranger.

Quoi qu’il en soit, ces tensions causent des tracas considérables à l’Algérie dans son rôle de fournisseur de gaz pour l’Espagne.

Jusqu’ici, l’Algérie utilisait le gazoduc Maghreb-Europe pour acheminer le gaz naturel vers le pays de Cervantes. Cela implique que le trajet traversait forcément le Maroc.

ImportantUne décision forte a été prise par l’Algérie, à savoir délaisser le gazoduc Maghreb-Europe pour se rabattre sur Medgaz, une autre voie qui contourne le royaume.

Le seul problème est que ce gazoduc a une capacité moindre et assurer l’intégralité de l’approvisionnement en gaz de l’Espagne va se révéler compliqué, du moins dans un premier temps puisqu’un projet de rajout de capacité du gazoduc Medgaz serait en préparation.

Rassurer l’Espagne

Conflit ou non, par la voix de son ministre de l’Énergie et des Mines, l’Algérie a tenu à rassurer l’ambassadeur d’Espagne en promettant que le nécessaire sera fait afin de maintenir un bon rythme d’approvisionnement.

Le point de non-retour

ImportantLes relations ont toujours été tendues, voire houleuses, entre l’Algérie et le Maroc. Mais les hostilités sont encore montées d’un cran lorsque, l’an dernier, Donald Trump, alors Président des États-Unis, affichait publiquement son soutien au royaume en ce qui concerne le contrôle du Sahara occidental.

Néanmoins, la rupture définitive entre les deux pays n’est survenue que la semaine dernière, une décision de l’Algérie en réponse aux « actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie ».

Je compare les tarifs