GRT Gaz mise sur le biométhane dans les Hauts-de-France pour 2021

Biométhane hauts de france 2021

D’après les données publiées en février 2021 par GRT Gaz, la consommation de gaz naturel et de gaz vert a chuté dans les Hauts-de-France comme dans le reste du pays en 2020. Les températures exceptionnellement douces et le ralentissement de l’activité économique expliquent ce repli marqué. En 2021, l’entreprise poursuit ses projets dans le biométhane.

La consommation de gaz a chuté dans toute la France

Sur un an, les 1231 communes desservies par le réseau de GRT Gaz dans la région du Nord ont consommé 6 % de gaz en moins.

Important De 70 TWh, la demande est tombée à seulement 66 TWh. Aussi bien les particuliers que les 133 clients industriels du territoire ont utilisé un volume de gaz inférieur de 2 % à son niveau de 2019.

Pour l’ensemble du pays, la consommation a enregistré un repli de 7 %. De 478 TWh, elle s’est établie à 443 TWh. Selon Thierry Daniel, délégué territorial Hauts-de-France et Grand Est de la société chargée du transport de gaz,

Cette baisse généralisée est due aux conséquences de la pandémie et à des conditions climatiques clémentes.

Thierry Daniel

En effet, l’année 2020 a remporté la palme de l’année la plus chaude depuis 1900.

En matière de prix aussi, l’Hexagone se distingue avec le tarif le plus faible d’Europe. Le mégawattheure coûte en effet 9,24 euros, soit 11 centimes en dessous du TFF, qui est le prix de référence sur le marché européen.

En recourant à un comparatif des offres de gaz, tous les abonnés peuvent espérer réduire encore le montant de la facture en bénéficiant d’un service à la hauteur de leurs attentes.

Les projets de décarbonation de l’industrie se poursuivent

Pour cette année, GRT Gaz maintient sa participation aux efforts de décarbonation de la filière, matérialisée par la signature d’une convention avec la région. Le défi est immense, puisque le biométhane, disponible dans 52 000 logements ne représente que 1 % des consommations régionales (607 GWh).

Deux autres projets majeurs sont en cours :

  • création de 10 stations GNV (Gaz Naturel Véhicule) afin d’encourager la mobilité aux gaz,
  • mise en production de 3 sites de production de gaz renouvelables.

Important Enfin, l’opérateur du réseau de transport de gaz naturel continue son programme de transformation de gaz B en gaz H initié en 2016.

Actuellement, 1,3 million de personnes dans la région sont alimentées par le gaz B, critiqué pour son faible pouvoir calorifique, à l’inverse du gaz H, utilisé partout ailleurs. Seuls 80 000 habitants des Hauts-de-France ont pour l’heure accès au gaz H, mais ce nombre devrait augmenter de 500 000 têtes d’ici 2024 avec la fin de la phase de déploiement démarrée l’an dernier. Ce programme de conversion progressive prendra normalement fin en 2029.</

Archives

Je compare les tarifs