L’idée d’un code de déontologie du démarchage à domicile divise les fournisseurs d’énergie

installation de chauffage

Jugé abusif, le démarchage à domicile effectué par certains fournisseurs de gaz et électricité est souvent dénoncé par les associations de défense des consommateurs. Afin de gagner de nouveaux clients, un certain nombre d’acteurs de la distribution recourent à cette pratique. Et il arrive parfois que les démarcheurs utilisent des ruses pour convaincre les consommateurs de signer les contrats.

Face à tous ces abus, le médiateur de l’énergie a instauré des mesures visant à encadrer strictement le démarchage à domicile, mais quelques fournisseurs souhaitent maintenir cette pratique commerciale. Notamment en proposant la mise en place d’un règlement spécifique pour un meilleur contrôle. Toutefois, cette idée est loin de faire l’unanimité.

Le médiateur de l’énergie souhaite interdire le démarchage à domicile

Selon le médiateur de l’énergie, la majorité des litiges opposant les consommateurs et les fournisseurs sont liés au démarchage abusif .

Important Il convient alors d’interdire les fournisseurs de recourir à cette pratique ou, à défaut, mettre en place des mesures destinées à l’encadrer sévèrement : interdiction formelle de faire signer des documents aux consommateurs sur le lieu du démarchage, respect strict du délai de rétractation, annulation du contrat en cas de non-respect de ces deux premières règles, et retrait de l’autorisation de fourniture d’énergie en cas d’usage de fraudes lors du démarchage.

Ayant exprimé leur avis sur le sujet, les fournisseurs les plus critiqués (Iberdrola, ENI, Engie…) ont déclaré qu’il leur faut aller au contact direct des consommateurs pour les informer de leurs droits et des avantages d’un éventuel changement de contrats de gaz ou d’électricité.

En tout cas, le prix du gaz a augmenté de +9,96 % au début du mois de juillet 2021 . Il est cependant possible de trouver des prix moins chers que les TRV en comparant les offres disponibles sur le marché.

Le code de déontologie du démarchage ne fait pas l’unanimité

Le projet de code de déontologie proposé par les grands fournisseurs d’énergie prévoit des dispositions visant à éclairer le choix des consommateurs,

Précise l’UFE (Union française de l’électricité).

Cette option permettrait de définir des règles communes pour l’accréditation et les rémunérations des démarcheurs. Parmi celles-ci, l’association professionnelle a souligné l’importance d’interdire les ventes à domicile auprès des séniors de plus de 75 ans et des mineurs .

Néanmoins, il faut dire que cette idée ne fait pas l’unanimité au sein des fournisseurs d’énergie. De son côté, le médiateur affiche ouvertement son doute quant à l’efficacité de ce code.

Je compare les tarifs