Faites-vous rappeler par un expert

Votre besoin concerne


 

Jour de rappel

Aujourd'hui

Demain

Heure de rappel

Maintenant

Entre 9h et 12h

Entre 10h et 12h

Entre 12h et 14h

Entre 14h et 17h

Entre 17h et 19h

 

Votre n° de téléphone

Comparez, simulez et trouvez le fournisseur d'énergie

qui correspond à vos besoins

Je découvre les offres

La France et l’Espagne souhaitent une réforme des marchés européens de l’énergie

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 20 décembre 2021 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aidez à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous rémunérons nous sur chacun de nos services.
bateau transportant du gaz

Depuis janvier, l’envolée des prix du gaz et de l’électricité fragilise le portefeuille des consommateurs et des entreprises. La situation devenant intenable, les États de l’Union européenne discutent de la meilleure réponse à apporter à cette crise de l’énergie. Pour Madrid et Paris, la solution réside dans une réforme du marché énergétique européen.

Les marchés européens du gaz et de l’électricité, tels qu’on les connaît actuellement, reposent sur les directives 2009/72/CE et 2009/73/CE du 13 juillet 2009. Ces textes fixent les règles communes au marché intérieur du gaz naturel et de l’électricité dans toute l’UE. À l’origine, ces directives visaient la création d’un marché de l’énergie plus compétitif et plus sûr, où tous les consommateurs peuvent s’approvisionner à des prix raisonnables.

Or, depuis quelques mois, les tarifs du gaz et de l’électricité en Europe atteignent des sommets. Les pays de l’UE peinent à trouver un compromis pour désamorcer cette pression inflationniste et mieux protéger les consommateurs.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Un clan favorable aux mesures temporaires et nationales

Pour comprendre les enjeux des débats autour du marché européen, il suffit de voir l’évolution des prix sur un site comparateur gaz et électricité. Le prix du GNL en Europe a presque quintuplé depuis janvier, tandis que l’électricité voit son coût titiller les 400 euros par MWh pour les échanges intraday. La crise de l’énergie sera au centre des discussions lors de la réunion des pays de l’Union européenne ce jeudi 16 décembre. Neuf États, emmenés par l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche et le Danemark, s’opposent d’emblée à toute tentative de réformer le marché européen de l’électricité et du gaz.

Ces pays reconnaissent que les prix de l’énergie en Europe deviennent problématiques pour l’économie. Néanmoins, ils campent sur leur position, consistant à poursuivre les mesures de soutien financier déployées à l’échelle de chaque pays. Ces solutions prennent la forme d’un chèque énergie ou d’un allègement de taxes, deux leviers déjà utilisés par la France et fortement encouragés par Bruxelles. Ce groupe de 9 pays estime que la flambée des prix du gaz et de l’électricité reste temporaire. Ce phénomène conjoncturel ne nécessiterait donc pas une réforme du marché européen de l’énergie.

Je compare les fournisseurs d'énergie

Action en faveur d’une réforme du marché européen de l’énergie

Paris et Madrid se montrent plus catégoriques. De leur point de vue, la situation actuelle n’a rien de conjoncturel. En octobre, Bruno Le Maire affirmait déjà que les prix du gaz et de l’électricité continueraient d’augmenter, sans une réforme en profondeur du marché européen de l’énergie. Le ministre de l’Économie français plaidait alors en faveur d’un mécanisme de stabilisation automatique des prix, qui implique les producteurs et les fournisseurs. L’idée consiste à transférer les gains perçus par les producteurs, en cas de hausse exceptionnelle des prix, vers les fournisseurs. Ces derniers devront ensuite répercuter ces gains sur la facture des consommateurs.

L’Espagne, la Roumanie, la Grèce et l’Italie se rangent aux côtés de la France. Dans une position commune publiée la semaine dernière, ces cinq pays, qui représentent 45 % de la population de l’UE, soutiennent aussi la création de contrats énergétiques à long terme et bas carbone pour les entreprises. Enfin, ils défendent également l’idée d’un achat groupé de gaz.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

 
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
 
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.

Je compare les offres