Les majors pétrolières confrontées à la pression des défenseurs de l’environnement et des investisseurs

Pompes à huile au coucher du soleil

La pression monte sur les majors pétrolières pour qu’elles revoient leur modèle. Défenseurs de l’environnement et investisseurs multiplient les actions en vue de contraindre ces géants industriels à renforcer leur stratégie bas carbone.

Depuis quelques mois, Shell, Total, Exxon, Chevron sont concernés par des litiges liés au changement climatique. Et les décisions de la justice donnent raison à leurs détracteurs, les obligeant à tenir compte des risques écologiques liés à leurs activités.

De leur côté, les investisseurs accentuent également la pression en demandant aux compagnies pétrolières d’accélérer leur transition énergétique. Certains fonds n’hésitent même plus à mettre en place une stratégie de désinvestissement des énergies fossiles afin d’obliger ces dernières à réagir.

Les litiges liés aux changements climatiques se multiplient

Les défenseurs de l’environnement regroupant des ONG et des particuliers ne se contentent plus de lancer des pétitions pour dénoncer les conséquences des activités des majors pétrolières sur le climat. Ils n’hésitent pas à engager des poursuites judiciaires contre ces dernières, et dans la plupart des cas, la justice leur donne raison.

D’autre part, les actionnaires veulent aussi imposer leurs points de vue sur les décisions d’investissement et exigent la priorisation des énergies vertes.

Important Les majors devraient ainsi se détourner peu à peu du pétrole et du gaz, et investir davantage dans les énergies renouvelables.

Toutefois, à l’instar de Total, ces grands groupes n’envisagent pas encore d’abandonner les projets pétroliers et gaziers même s’ils annoncent un renforcement de la lutte contre le réchauffement climatique. D’ailleurs, TotalEnergies se présente comme un important fournisseur gaz naturel en France.

Des mesures de rétorsion pourraient s’appliquer

Les majors pétrolières devront désormais tenir compte des mesures de rétorsion que les actionnaires pourraient appliquer si elles ne font pas plus d’effort pour accélérer leur transformation.

Important Un certain nombre d’entre eux menacent en effet de sortir ces compagnies pétrolières de leurs portefeuilles d’investissement au cas où les plans climat et les feuilles de toute présentées par celles-ci ne permettraient pas d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Il faut dire que le mouvement s’amplifie et les géants du pétrole ne pourront pas se soustraire à l’influence omniprésente des défenseurs de l’environnement.

Je compare les tarifs