Hausse de 1,1 % des tarifs réglementés de gaz au 1er mai 2021

plaque de cuisson et factures de gaz

La Commission de régulation de l’énergie a annoncé une augmentation de 1,1 % des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz d’Engie, qui entrera en vigueur au 1er mai. C’est l’occasion pour les abonnés de commencer à consulter les offres alternatives, d’autant que les TRV vont être supprimés d’ici juillet 2023.

Une augmentation variable selon les usages des abonnés

Comme à l’accoutumée, le taux d’accroissement applicable variera selon les usages.

  • Les abonnés qui n’utilisent le gaz que pour la cuisson ne paieront que 0,3 % pour les clients par rapport à avril.
  • Les clients qui s’en servent à la fois pour la cuisson et l’eau chaude sanitaire verront leurs tarifs croître de 0,7 %.
  • L’augmentation la plus importante (1,2 %) concerne les ménages dont le dispositif de chauffage fonctionne au gaz.

D’après le régulateur,

Cet ajustement est dû notamment au mouvement haussier des cours mondiaux du gaz naturel liquéfié (GNL).

Le blocage du Canal de Suez pendant quelques jours à la fin du mois de mars n’est pas étranger à ce phénomène, puisque 8 % des volumes mondiaux de GNL empruntent cette voie. Le communiqué de la CRE ajoute que

La demande de l’Inde et la Chine a sensiblement progressé alors qu’en Europe, le niveau des stockages est inférieur à la moyenne.

Cette faiblesse est attribuée à une consommation importante en cette période hivernale, d’autant qu’en avril, le mercure est descendu en dessous des normales de saison.

L’intérêt de chercher des offres alternatives aux contrats au TRV

Important L’évolution des prix du gaz de l’opérateur historique n’affecte pas les usagers qui ont souscrit une offre à prix de marché fixe.

En effet, que les tarifs réglementés connaissent des hausses ou des baisses, leur prix reste inchangé jusqu’à l’expiration de leur contrat.

Quant aux quelque 3 millions de foyers qui sont encore sous les tarifs réglementés d’Engie, ils doivent se rappeler que ceux-ci vont disparaître le 1er juillet 2023. D’ailleurs, la commercialisation de ce type de formule a d’ores et déjà cessé.

Dans tous les cas,

Il est conseillé de vérifier régulièrement les propositions des différents fournisseurs de gaz alternatifs.

Le changement peut se faire à tout moment sans rupture de l’alimentation du logement, avec des économies substantielles à la clé, tout en bénéficiant d’un service mieux adapté à ses besoins.

Je compare les tarifs